Vie Portuaire
Marseille : Trafic global en recul de 15% sur 9 mois

Actualité

Marseille : Trafic global en recul de 15% sur 9 mois

Vie Portuaire

Avec un trafic cumulé de 61.7 millions de tonnes à fin septembre, le trafic du port de Marseille-Fos est en recul de 15% par rapport aux 9 premiers mois de 2008. En septembre 6.08 millions de tonnes ont été traitées, soit une chute de 30% par rapport à septembre 2008. Certaines activités ont tiré leur épingle du jeu, comme les conteneurs (+12%), les vracs liquides (+46%) et les vracs solides alimentaires (+19%). Côté passagers, les croisières poursuivent leur ascension avec une hausse de près de 50%. Par contre, les hydrocarbures connaissent une baisse particulièrement sévère de -38%, conséquence directe de l'accident du pipeline SPSE.

Marchandises diverses : Les conteneurs affichent une progression en EVP soutenue de 9% (12% en tonnage) en septembre grâce au niveau remarquable de trafic à Fos (+40%). Les autres segments ne connaissent pas d'aussi bons résultats mensuels avec un -4% pour le roulant et -37% pour le conventionnel, affecté par la baisse d'activité de la sidérurgie. Le mois dernier, les marchandises diverses ont représenté 1.27 million de tonnes (-2%/septembre 2008), avec pour les conteneurs, 76.852 EVP manutentionnés (+9%). Au bout de 9 mois d'activité, avec 10.79 millions de tonnes, les marchandises diverses restent en recul de 7% par rapport à 2008. Seuls les conteneurs dépassent de 5% le niveau de 2008, avec 660.631 EVP.

Hydrocarbures : Les importations de brut ont connu en septembre une baisse sans précédent de -46%, essentiellement due à l'accident du pipeline SPSE. Cette situation pourrait perdurer jusqu'à la fin de l'année. Les raffinés, affectés par une activité économique ralentie, baissent de 17%. Le GNL reste le seul segment à bénéficier d'une hausse depuis le début de l'année, avec une activité supérieure de 16% à celle de 2008. En septembre, le trafic d'hydrocarbures s'est établi à 3.65 millions de tonnes (-38%), ce segment d'activité atteignant, en cumul annuel, 43.55 millions de tonnes (-9%).
Vracs liquides : Le mois de septembre apparaît comme l'un des meilleurs mois de l'année 2009, avec une hausse mensuelle de 46% (330.000 tonnes). Cette hausse est portée par les biocarburants (+76%) et autres vracs chimiques (+38%). Un bon résultat qui permet, pour le Grand Port Maritime de Marseille, de retrouver un certain optimisme dans un contexte annuel difficile, qui reste en deçà des niveaux de 2008. De janvier à septembre, les vracs liquides ont, en effet, totalisé 2.27 millions de tonnes, soit un repli de 17%.

Vracs solides : Les importations de matières premières sidérurgiques semblent avoir cessé de se dégrader depuis août ; le redémarrage du second haut-fourneau d'ArcelorMittal permettant même d'envisager une légère reprise. Néanmoins, à fin septembre, le trafic annuel 2009 a perdu 5 millions de tonnes de vracs par rapport à 2008. Il s'établissait à 5.16 millions de tonnes (-51%). Pour le seul mois de septembre, 830.000 tonnes ont été traitées (-32% par rapport à septembre 2008).

Passagers : La Corse et les croisières ont tiré parti du mois de septembre, avec une hausse respective de 7% et de 49.4%. Les lignes vers l'Algérie et la Tunisie reculent toujours, directement concurrencées par l'aérien, qui enregistre une hausse de 10% au moment où les liaisons maritimes en perdent autant. En septembre, le port phocéen a accueilli 249.000 passagers (+10%). Sur les neuf premiers mois de l'année, le trafic a atteint 1.76 million de passagers (+3%).

Port de Marseille