Disp POPIN non abonne!
Vie Portuaire
Marseille : Un nouveau bateau pour les marins-pompiers

Actualité

Marseille : Un nouveau bateau pour les marins-pompiers

Vie Portuaire

Construit par le chantier Socarenam de Boulogne-sur-Mer, le Matelot Louis Colet, second des deux nouveaux bateaux-pompes du bataillon des marins pompiers de Marseille (BMPM), a rejoint la cité phocéenne le 11 janvier. Il débute une période d’essais et d’entrainement qui conduiront à son admission au service actif au printemps dans les bassins ouest du port.

Le Matelot Louis Colet est le sistership du Capitaine de corvette Paul Brutus, mis en service l’an dernier. 

 

Le Matelot Louis Colet et le Capitaine de corvette Paul Brutus réunis à Marseille (@ BMPM - PERRINE GUIOT)

Le Matelot Louis Colet et le Capitaine de corvette Paul Brutus réunis à Marseille (@ BMPM - PERRINE GUIOT)

 

 

Conçus en coopération par Socarenac et Mauric dans le cadre du programme BPL (bateaux-pompes légers), ces deux unités mesurent 24.9 mètres de long pour 6.55 mètres de large, avec un tirant d’eau de 1.84 mètre et 128 tonnes de déplacement en charge.

Dédiés à l’action côtière et portuaire, de jour comme de nuit, le Capitaine de corvette Paul Brutus et le Matelot Louis Colet peuvent naviguer par un état de mer 4/5, les zones d’intervention allant du port et de la rade de Marseille à la zone littorale environnante, jusqu’à 20 milles au large.

Côté moyens, les BPL sont équipé de deux canons incendie d’une capacité de 8000 litres par minute à 8 bars et d’un canon de 3000 l/min à 8 bars. La plage arrière dispose de rampes de distribution permettant le branchement de 14 lances à incendie. L’alimentation des moyens de lutte contre le feu est assurée par deux pompes de 600 m3/h à 12 bars entrainées par des moteurs hydrauliques. Une réserve de 6000 litres d’émulseur et deux systèmes de dosage permettent la production d’eau « dopée ». Une embarcation de servitude peut, en outre, être installée sur le pont et mise à l’eau au moyen d’une grue de manutention hydraulique.

 

Le Capitaine de corvette Paul Brutus (@ EMMANUEL BONICI)

Le Capitaine de corvette Paul Brutus (@ EMMANUEL BONICI)

 

 

Le Capitaine de corvette Paul Brutus (@ EMMANUEL BONICI)

Le Capitaine de corvette Paul Brutus (@ EMMANUEL BONICI)

 

En matière de propulsion, les Capitaine de corvette Paul Brutus et Matelot Louis Colet sont équipés de deux moteurs diesels de 500 kW entrainant chacun une ligne d’arbres avec hélice à pas fixe. La vitesse est supérieure à 12 nœuds, les bateaux étant en outre dotés d’un propulseur d’étrave hydraulique de 70 kW pour améliorer leur manoeuvrabilité.

 

(© BUREAU MAURIC / SOCARENAM)

(© BUREAU MAURIC / SOCARENAM)

 

Pouvant embarquer 16 marins pompiers avec leurs équipements, soit deux pour l’équipage, 10 pour l’équipe d’intervention et trois pour l’équipe médicale (correspondant à une ambulance de réanimation), les nouveaux bateaux du BMPM ont comme missions principales la lutte contre les feux de navires en rade et à quai, ainsi que l’alimentation d’engins anti-incendie terrestres depuis un quai, une berge ou encore une plage. Leurs missions secondaires sont la lutte contre les feux de nappes, les incendies d’infrastructures portuaires, les feux de forêts côtiers, ainsi que des opérations de reconnaissance, d’assistance, de remorquage, de protection, de dépollution, d’évacuation et de recherche de personnes.

 

Le Lacydon et le Louis Colet, ici en 2011 (@ EMMANUEL BONICI)

Le Lacydon et le Louis Colet, ici en 2011 (@ EMMANUEL BONICI)

Le nouveau Matelot Louis Colet et le vieux Lacydon à Marseille le 17 janvier 2019 (@ EMMANUEL BONICI)

Le nouveau Matelot Louis Colet et le vieux Lacydon à Marseille le 17 janvier 2019 (@ EMMANUEL BONICI)

 

Le BPL remplacent les anciens bateaux-pompes Louis Colet et Lacydon, aujourd’hui désarmés et en attente respectivement à Port-de-Bouc et Marseille. Construit par les chantiers de Villeneuve-la-Garenne et mis en service en 1974, le premier a été mis en vente en mars 2018 par le Grand Port Maritime de Marseille, qui en est le propriétaire. Long de 49 mètres, il a bénéficié en 2011 d’une importante rénovation et pourrait donc, malgré son âge, intéresser un repreneur.

 

Le Louis Colet, ici en 2011 après sa modernisation (@ EMMANUEL BONICI)

Le Louis Colet, ici en 2011 après sa modernisation (@ EMMANUEL BONICI)

Le Louis Colet, ici en 2011 après sa modernisation (@ EMMANUEL BONICI)

Le Louis Colet, ici en 2011 après sa modernisation (@ EMMANUEL BONICI)

 

Ce ne fut pas le cas du Lacydon, réalisé à Port-de-Bouc en 1964 et désarmé depuis bientôt cinq ans devant la caserne de la Bigue. La vieille coque, longue de 40 mètres, va être déconstruite.

 

Le vieux Lacydon à Marseille le 17 janvier 2019 (@ EMMANUEL BONICI)

Le vieux Lacydon à Marseille le 17 janvier 2019 (@ EMMANUEL BONICI)

 

Port de Marseille Marins-pompiers Marine nationale