Vie Portuaire
Marseille : Une politique tarifaire pour soutenir les bassins Est

Actualité

Marseille : Une politique tarifaire pour soutenir les bassins Est

Vie Portuaire

La nouvelle politique tarifaire du port autonome de Marseille pour 2008 sera marquée par un niveau moyen en légère baisse par rapport aux années précédentes, avec un taux moyen de +1.1%, soit sensiblement moins important que l'inflation (1.7% selon les prévisions de la commission européenne). « Pour la 4ème année consécutive, le PAM met en place une politique tarifaire adaptée à la rentabilité de chaque activité : +1% pour les activités contributrices, +1.5% pour les activités proches de l'équilibre et 2.5% pour les activités déficitaires », explique le PAM.
L'une des principales orientations de la politique tarifaire 2008 réside dans l'adoption d'un plan en faveur des Bassins Est de Marseille, dont toutes les activités bénéficieront du groupe tarifaire le plus modéré (1%) quelque soit leur niveau de rentabilité. Dans le même sens, une réduction de 25% des droits de port navires est proposée aux rouliers de plus de 35.000 m3, afin de soutenir la massification des trafics RoRo, identifiés comme une activité à fort potentiel pour les bassins de Marseille.
La massification des trafics de conteneurs est également encouragée. Ainsi, les porte-conteneurs d'une capacité supérieure à 3000 boîtes se voient attribuer une nouvelle ligne de tarification pour les droits de port navires représentant une réduction de 5% par rapport à 2007 alors qu'une prime récompensant à la fois les volumes et la progression des trafics conteneurs est intégrée aux tarifs 2008.
Le PAM porte aussi ses efforts vers le transport fluvial de conteneurs, élément clé de sa compétitivité, qui bénéficiera d'un tarif basé sur la taille des escales garantissant une réduction de 35% en moyenne des coûts de passage portuaire par rapport au tarif actuel.
Enfin, en vue de développer les autoroutes de la mer, qui ont bien du mal à décoller, le port crée une tarification spécifique pour de futures lignes de « short sea shipping », qui prendra la forme d'une redevance navire forfaitaire.

Port de Marseille