Vie Portuaire
Marseille veut intensifier ses échanges avec la Guadeloupe et la Martinique

Actualité

Marseille veut intensifier ses échanges avec la Guadeloupe et la Martinique

Vie Portuaire

Une délégation du port de Marseille-Fos est en déplacement, cette semaine, dans les Antilles. Une première réunion d’information s'est tenue mardi, à Fort de France (Martinique) et une seconde, hier, à Point à Pître (Guadeloupe). « L’objectif de Marseille Europort est de convaincre ses partenaires ses interlocuteurs martiniquais et guadeloupéens des avantages concurrentiels du port de Marseille-Fos pour l’exportation des bananes et l’importation de biens de consommation en particulier », indique le PAM, qui souhaite reconquérir ce marché dont le trafic a été en forte baisse en 2005. Association regroupant le Port Autonome de Marseille, la Chambre de Commerce de Marseille Provence et l’Union Maritime et Fluviale de Marseille-Fos, Marseille Europort fera valoir ses équipements en matière d’entrepôts, notamment un bâtiment réfrigéré de 10.000 m², spécialisé dans le trafic des fruits et légumes. Cet équipement est situé à proximité du terminal à conteneurs de Fos, où accostent les navires en provenance des Antilles.

« Marseille Europort présentera également son offre de pré-post acheminement terrestre (route, fer, fleuve) qui lui permet de transporter la marchandise depuis et vers la région Rhône-Alpes et le Sud-Ouest dans les meilleurs délais ».
Le premier port de France accueille quatre escales mensuelles, en provenance de Guadeloupe ou de Martinique. Sur les 8 dernières années, ces échanges transatlantiques ont représenté entre 100 et 150.000 tonnes. L’année dernière, le trafic, marqué par une très forte baisse de l’activité fruits et légumes, s’est établit à seulement 104.000 tonnes.

Port de Marseille