Vie Portuaire
Martinique : l’AE donne son avis sur l’extension du terminal conteneurs

Actualité

Martinique : l’AE donne son avis sur l’extension du terminal conteneurs

Vie Portuaire

L’Autorité Environnementale a rendu hier son avis sur le projet d’extension du terminal conteneurs de la Pointe des Grives, en Martinique. Consistant en l’agrandissement des quais et l’approfondissement des souilles du terminal actuel créé dans la baie de Fort-de-France, ce programme, présenté par la direction de l’environnement, de l’aménagement et du logement de Martinique (avant d’être reprise par le grand port maritime créé au 1er janvier 2013) vise à augmenter la capacité du terminal et la taille des navires susceptibles d’être accueillis. L’opération nécessitera des dragages, avec une estimation de 920.000 m3 de matière à déplacer, l’évacuation de matériaux étant prévue soit par dépôt en mer soit de préférence par création d’une mangrove artificielle, ce qui permettrait de gagner 12 hectares sur la mer.  Les enjeux environnementaux de l’opération concernent les impacts possibles des dépôts de matériaux en mer, et la pérennité de la mangrove à créer.

Les principales recommandations de l’Autorité Environnementale  portent sur « la continuité dans les engagements pris à l’occasion du passage de relais entre les deux maîtres d’ouvrage, la description de l’état initial des zones prévues pour l’évacuation des matériaux, l’achèvement des études sur les courants et les dépôts de sédiments, la destruction de coraux protégés dont la compensation est à requalifier ». La création de la mangrove étant une opération considérée comme expérimentale et délicate, l’AE a en outre recommandé « d’effectuer un retour d’expérience sur des opérations du même type et d’assurer le suivi des opérations envisagées permettant les adaptations nécessaires ».

 

 

Le terminal de la Pointe des Grives (© DROITS RESERVES)

Le terminal de la Pointe des Grives (© DROITS RESERVES)

 

 

Pour mémoire, l’AE du Conseil général de l’Environnement et du Développement durable a été créée par décret en avril 2009. Répondant aux législations européennes et nationales, elle donne des avis, rendus publics, sur les évaluations des impacts des grands projets et programmes sur l’environnement.

Port des Antilles