Défense
MBDA : Deux tirs réussis pour le CAMM

Actualité

MBDA : Deux tirs réussis pour le CAMM

Défense

Destiné à remplacer le VL Sea Wolf sur les frégates du type 23 de la Royal Navy et à équiper leurs futures remplaçantes du type 26, le système Sea Ceptor, de MBDA, poursuit son développement. Deux tirs ont été réalisés avec succès le 29 mai et le 5 juin sur le site d’essais de Vidsel, en Suède. Pour la première fois, l’autodirecteur électromagnétique des missiles CAMM a été utilisé, de même que la double liaison de données permettant de rafraîchir les informations en vol. Selon MBDA, l’essai a démontré la fonctionnalité du système de commande et de contrôle (C2) du Sea Ceptor, notamment sa capacité à traiter des données provenant d’un radar tiers puis de réaliser le contrôle et l’engagement des missiles. Les deux CAMM ont atteint les performances prévues, leur autodirecteur faisant l’acquisition des cibles peu après le lancement et continuant de les traquer jusqu’à ce que les missiles se voient chacun attribuer leur cible.

 

 

L'un des deux tirs de CAMM réalisés à Vidsel (© MBDA)

L'un des deux tirs de CAMM réalisés à Vidsel (© MBDA)

 

 

Pour mémoire, le CAMM, missile supersonique à lancement vertical, mesure 3.2 mètres, pèse 99 kilos et affiche une portée de 25 km. Autonome mais pouvant bénéficier du rafraîchissement en vol des données, il dispose d'un autodirecteur électromagnétique actif et est conçu pour s'opposer à des cibles aériennes rapides, évasives, à faible signature et dotées de contre-mesures modernes. Sa mise en service sur les frégates du type 23 est prévue en 2016. Il a également été retenu par la Nouvelle-Zélande pour remplacer le Sea Sparrow sur les deux frégates du type ANZAC de ce pays.

MBDA