Défense
MBDA dévoile le Simbad RC

Actualité

MBDA dévoile le Simbad RC

Défense

Le missilier européen élargit sa gamme de systèmes surface-air à très courte portée embarqués sur navires militaires. Face au développement des menaces asymétriques et la nécessité, pour les marines, d'augmenter les capacités d'autodéfense et délais de réaction, MBDA dévoile le Simbad RC. Après le Tetral, un lanceur quadruple totalement automatisé, le nouveau système reprend le même concept pour cette fois, se positionner sur la gamme des lanceurs manuels du type Simbad. Equipé comme son aîné de 2 missiles Mistral 2, le Simbad RC, rechargeable à bord, ne nécessite plus de servant. La mise en oeuvre se fait automatiquement depuis le CO du navire. Couplé au système de veille du bâtiment, le Simbad RC permet de réduire significativement le délai de réaction, soit moins de 5 secondes entre la phase de préparation et le tir. Il offre une capacité tout temps, ce qui n'est pas le cas sur les lanceurs manuels armés par un servant, soumis aux aléas météorologiques et dont la vigilance peut être variable. Compact, le Simbad RC est destiné aux petits bâtiments de type patrouilleurs ou corvettes. Il peut assurer l'autodéfense d'unités logistiques et compléter les moyens surface-air des grands bâtiments de combat. D'une portée d'environ 6 km, le Mitral 2, équipé d'un autodirecteur infrarouge, est efficace contre aéronefs et drones, missiles antinavire et, aussi, de petits mobiles de surface.

Exemple d'intégration sur un navire du type CB 125 d'Ocea (© : MBDA)
Exemple d'intégration sur un navire du type CB 125 d'Ocea (© : MBDA)

Avec son nouveau système, MBDA espère convaincre les marines soucieuses de renforcer l'autodéfense à courte portée, notamment en zones littorales, de leurs plateformes. Le groupe vise aussi le remplacement des systèmes Simbad manuels vendus ces dernières années. Il faut dire que les clients du missile Mistral, dans le domaine naval, sont nombreux. Qu'il s'agisse de lanceurs Sadral, Tetral ou Narval, le Mistral équipe 15 marines dans le monde et même 27 pays si l'on ajoute les versions terrestres (soit 17.000 missiles livrés jusqu'ici). En France, le Mistral est embarqué sur le porte-avions Charles de Gaulle, les bâtiments de projection et de commandement, les frégates antiaériennes et anti-sous-marines du type F70, les frégates de surveillance, certains avisos, ainsi que les bâtiments de ravitaillement.

 (© : MBDA)
(© : MBDA)

MBDA | Toute l'actualité du missilier européen