Marine Marchande
Méditerranée : Deux navires à passagers pris en flagrant délit de rejets illicites

Actualité

Méditerranée : Deux navires à passagers pris en flagrant délit de rejets illicites

Marine Marchande

Deux navires de transport de passagers, dont un ferry tunisien, ont été pris en flagrant de délit de pollution par hydrocarbures lors de l'opération OSCAR-MED, qui s'est déroulée du 12 au 16 octobre. Le REMPEC (regional marine pollution emergency response centre for the mediterranean sea) avait coordonné en coopération avec la Préfecture maritime de la Méditerranée la première opération internationale de lutte contre les rejets illicites en Méditerranée. D'importants moyens aéromaritimes français, espagnols et italiens ont surveillé l'axe Gênes - Barcelone, où transitent de très nombreux navires de commerce. Dans cette zone, les poursuites contre les rejets d'hydrocarbures sont possibles. En effet, au delà de la Zone Econique Exclusive (ZEE), une Zone Protégée Ecologique (ZEP), plus vaste, permet de poursuivre les pollueurs.

Première détection nocturne

Alors que l'aviso Commandant Bouan patrouillait en mer, dans les airs ont été mobilisés des avions spécialisés, équipés de moyens de détection. On ainsi, été engagés deux avions POLMAR de la Douane française, un ATR42 de la garde-côtière italienne et un CASA 235 espagnol de la SASEMAR. Ce dernier, grâce au système de détection nocturne dont il est équipé, a permis de détecter, de nuit, un flagrant délit de pollution. Il s'agit d'une première en Méditerranée.
A noter qu'en plus des moyens aériens et maritimes, qui se sont relayés 24h/24 pendant l'opération, l'Agence européenne de sécurité maritime (EMSA) a mis au service d'OSCAR-MED son système d'imagerie par satellite CleanSeaNet. Les experts du MOON (Mediterranean operational oceanography network) ont, quant à eux, fournis des prévisions de dérive de nappe.

Pollution en mer et accidents