Marine Marchande
Menaces de grève à la SNCM et à la Méridionale contre la filiale commune

Actualité

Menaces de grève à la SNCM et à la Méridionale contre la filiale commune

Marine Marchande

Plusieurs syndicats de la SNCM et de la Méridionale menacent de déposer un préavis de grève illimité contre un projet de création d'une filiale commune par les deux compagnies. Les organisations syndicales, qui doivent s'entretenir aujourd'hui avec les directions, craignent que la SNCM et la Méridionale (CMN) confient une partie de l'activité à une filiale employant du personnel extérieur. Cité par l'Agence France Presse, le président du directoire de la SNCM indique que la filiale « n'a pas vocation à être destinataire de l'activité des deux compagnies (...) l'ensemble de la flotte est déjà affecté à la continuité territoriale entre les ports de Corse et celui de Marseille ». Les directions de la SNCM et de la Méridionale veulent, en revanche, voir leurs compagnies se développer au travers des projets d'autoroutes de la Mer en Méditerranée. « On peut penser, dans le cadre du projet des autoroutes de la mer à des liaisons maritimes au départ de Marseille et Toulon en direction de l'Italie et de l'Espagne, via la Corse », a précisé à l'AFP Gérard Couturier, ce dernier s'engageant « à affecter prioritairement des personnels navigants et sédentaires des deux compagnies » dans la future filiale.
Outre le projet de création d'une société commune, la SNCM projette de se retirer du capital de la Méridionale. Les 69% des parts qu'elle possède pourraient être vendus à STEF-TFE, l'autre actionnaire de la CMN.

La Méridionale | Actualité de la compagnie de transport Corsica Linea | Toute l'actualité de la compagnie de ferries