Marine Marchande
Menaces d’enlèvements du groupe Abou Sayyaf dans l’Est de la Malaisie

Actualité

Menaces d’enlèvements du groupe Abou Sayyaf dans l’Est de la Malaisie

Marine Marchande

L’organisation asiatique de lutte contre la piraterie ReCAAP a émis une alerte le 22 mai dernier sur le risque d’enlèvements dans l’Est de la Malaisie conduits par le groupe Abou Sayyaf. Cette alerte a été émise sur la foi d’informations émanant des gardes-côtes Philippins. Les équipages sont « fortement pressés d’exercer une vigilance renforcée lors de leur transit dans les eaux à l’est de Sabah (Etat de Malaisie Orientale situé au nord-est de l’île de Bornéo) et dans les mers de Sulu et des Célèbes ».

Selon l’alerte, cinq membres de l’organisation islamiste, active dans le sud des Philippines, auraient planifiés des « activités d’enlèvement ». Armés, ils viseraient des « hommes d’affaires », « équipages de bateaux de pêche » et autres « navires se déplaçant lentement dans les eaux au large de Sabah, en Malaisie ». Venus de l’île de Sulu, le groupe serait passé par les îles d’Omapoy, Sipangkot, Sitangkai et Tawi Tawi, situées juste en face de l’Etat malaisien de Sabah.

Proche d’Al-Qaïda et apparu au début des années 90, le groupe Abou Sayyaf est principalement présent dans les îles de Jolo, Basilan et Mindanao. Il est responsable de nombreux attentats terroristes (assassinats, attaques à la bombe), enlèvements de responsables locaux et de touristes étrangers, décapitations d’otages locaux ou étrangers et extorsion d’entreprises. Ainsi, le 27 février 2004, le groupe avait tué 116 personnes lors de l’attaque d’un ferry près de Manille.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Piraterie