Science et Environnement
Menaces sur les pôles de compétitivité ?

Actualité

Menaces sur les pôles de compétitivité ?

Science et Environnement

Le secrétaire d'Etat en charge des Entreprises et du Commerce extérieur a annoncé qu'un audit des 71 pôles de compétitivité serait réalisé cet hiver. Une analyse de l'activité des différentes structures devrait être présentée en printemps 2008. Selon Hervé Novelli : « On peut penser qu'ils sont très nombreux. Il faut regarder de près pour pouvoir leur donner leur pleine efficacité ». Le secrétaire d'Etat n'a pas caché qu'une rationalisation et resserrement géographique seraient peut être nécessaires. « Il ne s'agit pas d'un coup d'arrêt mais d'une volonté d'assumer clairement cette ambition de développer l'innovation dans notre pays » a expliqué le secrétaire d'Etat, tout en estimant qu'il fallait s'orienter vers « un financement unique ». Cette dernière déclaration semble susciter l'inquiétude de collectivités locales, qui redoutent que l'Etat leur transfère le financement des pôles.

Lancés en 2005 par le gouvernement Villepin, les pôles de compétitivité comptent deux entités maritimes dans l'Ouest et le Sud-Est. Le Pôle Mer Bretagne est dédié à la sécurité et la sûreté maritimes, les technologies sous-marines, l'ingénierie, la réparation et la maintenance navales civiles et militaires, les ressources énergétiques marines, fossiles et renouvelables, les biotechnologies, la pêche et l'aquaculture, l'environnement et le génie côtier. Le Pôle Mer Provence Alpes Côte d'Azur (PACA) souhaite, quant à lui, devenir un acteur majeur du « homeland security », faire de la région un centre d'expertise international dans la maîtrise du milieu marin et de ses risques environnementaux et développer un pôle d'excellence dans les technologies sous marines, appliquées à l'exploitation pétrolière mer profonde.

Pôles de compétitivité