Marine Marchande
Mer Rouge : la coalition arabe détruit deux bateaux piégés des Houthis

Actualité

Mer Rouge : la coalition arabe détruit deux bateaux piégés des Houthis

Marine Marchande

La coalition arabe qui soutient le régime du président yéménite a affirmé avoir intercepté et détruit mercredi deux bateaux piégés des rebelles Houthis. Selon elle, ils étaient partis du gouvernorat d’Al-Hodeïda pour mener « une action hostile, terroriste » contre la route maritime qui transite dans le sud de la mer Rouge.

Personne ne se trouvait à bord de ces bateaux. Selon une déclaration d'un porte-parole de la coalition, le brigadier général Turki Al-Maliki, « les bateaux, qui constituaient une menace pour la sécurité régionale et internationale, les câbles de communication sous-marins et le commerce international, ont été détruits ». Selon lui, le gouvernorat d’Al-Hodeïda sert de base pour lancer des missiles, des drones, des bateaux chargés d'explosifs, ainsi que pour déployer des mines en mer.

Ce n’est pas la première fois que la coalition affirme avoir déjoué des tentatives de frapper des navires marchands avec des bateaux piégés. Elle avait déjà diffusé des images d’embarcations présentées comme des bateaux piégés commandés à distance.

Fin novembre, un pétrolier grec, l’Agrari, un aframax de la compagnie grecque TMS Tankers, avait subi ce qui pourrait ressembler à une explosion de mine alors qu'il s'apprétait à appareiller du terminal saoudien d'Al Shuqaiq, à quelques encablures au nord de la frontière yéménite. Il avait subi une brèche dans la coque au dessus de la ligne de flottaison. Quelques jours avant, la coalition menée par l'Arabie Saoudite contre les rebelles Houtis annonçait avoir détruit cinq mines se trouvant en mer Rouge.

 

(© TMS TANKERS)

(© TMS TANKERS)

 

Les Houthis, soutenus par l’Iran, sont en guerre contre le régime du président yéménite, replié à Aden après avoir été chassé de la capitale Sanaa en 2015. Dans leurs combats contre les Houthis, ses troupes sont appuyées par la coalition arabe emmenée par l’Arabie Saoudite.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.