Science et Environnement
MERSEA : mise en place du premier système européen d'océanographie opérationnelle

Actualité

MERSEA : mise en place du premier système européen d'océanographie opérationnelle

Science et Environnement

Développer et mettre en place un système unique au monde d'observation, de modélisation, et de prévision de l'océan mondial et des mers régionales européennes. Tel était l'objectif, en 2004, du projet MERSEA, coordonné par l'Ifremer et fédérant 40 instituts et agences européennes, dont le CNRS, Mercator Ocean, CLS et Météo-France. Quatre ans plus tard, le but est atteint avec la mise en place du premier système européen d'océanographie opérationnelle. MERSEA fournit aujourd'hui une vue complète de l'état de l'océan mondial et des principales mers régionales européennes. Le programme est financé en partie par la Commission européenne dans le cadre du développement de la composante océan et applications marines de GMES (Global Monitoring for Environment and Security, Système Global d'Observation de l'Environnement pour la Sécurité en français).

 (© : IFREMER)
(© : IFREMER)

Un projet intégré

Le système Mersea est basé sur la collecte systématique de toutes les données d'observation de l'océan disponibles par satellites, navires et bouées. Ces données sont transmises en temps quasi réel vers des centres spécialisés, qui les combinent dans des modèles numériques de circulation océanique, pour analyser à tout moment l'état du milieu marin et prédire son évolution sur quelques jours à quelques semaines.
La démarche est semblable à celle des prévisions météorologiques, à la différence qu'elle intègre, en plus des données physiques (courants, niveau de la mer, température, salinité), des informations liées à la bio-géochimie et aux écosystèmes.
Le projet Mersea a permis la mise en place et la coordination des différents

IFREMER | Actualité de l'institut de recherche marine