Défense
Métier : Infirmier plongeur hyperbariste

Actualité

Métier : Infirmier plongeur hyperbariste

Défense

Guerre des mines, commandos, Cellule plongée humaine et intervention sous la mer (CEPHISMER), Ecole de plongée... Pour ses activités sous-marines, la Marine nationale dispose d'infirmiers hyperbaristes. Ce métier, méconnu, est essentiel à la sécurité des opérations de plongée. Après une solide formation théorique et pratique délivrée par l'Ecole du personnel paramédical des armées, à Toulon, et sanctionnée par un diplôme d'Etat, les infirmiers volontaires pour servir au sein des unités de plongeurs d'armes (démineurs, commandos) peuvent se spécialiser dans le domaine de l'hyperbarie médicale. Pour cela, ils suivent les deux premiers niveaux de la formation d'infirmier de sécurité plongée (ISP) délivrée par l'Institut de médecine navale du Service de Santé des Armées, le centre de médecine hyperbare de HIA Sainte-Anne et l'Ecole de plongée de Saint-Mandrier. A l'issue de cette formation initiale ils peuvent poursuivre par le niveau supérieur avec l'obtention du certificat d'infirmier plongeur hyperbariste (IPH). Ce cours, d'une durée de 12 semaines, est suivi à l'Ecole de plongée. Il comprend trois modules. Le premier permet de parfaire les connaissances médicales pour la prise en charge et le traitement des différents accidents de plongée. Le second concerne la manipulation des caissons hyperbares en vue de la réalisation de tables thérapeutiques. L'objectif est, ainsi, d'amener les stagiaires à un niveau d'expert dans le domaine des chambres de décompression. Le dernier module concerne l'apprentissage des techniques de plongée, ainsi que l'utilisation des différents appareils respiratoires. Cette spécialité est accessible à l'ensemble du personnel infirmier des armées.

L'Ecole de plongée  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
L'Ecole de plongée (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Savoir-faire reconnu

Depuis près de 50 ans, la Marine nationale et le SSA ont acquis un savoir-faire de très haut niveau, internationalement reconnu, dans les domaines de l'intervention opérationnelle sous la mer et l'hyperbarie médicale. Infirmiers et médecins participent à la sélection, l'expertise médicale du personnel plongeur et sont au premier rang de la prise en charge, sur le lieu de la plongée, en cas d'accident, et avant le transfert vers un centre hyperbare hospitalier. Ainsi, pour chaque plongée profonde, une enceinte hyperbare est mise en oeuvre. Elle peut être installée sur les chasseurs de mines ou d'autres bateaux de soutien aux plongeurs. Le personnel médical a un rôle fondamental en matière de prévention des risques. Il contrôle l'aptitude médicale des plongeurs, prend des mesures pour éviter les accidents de décompression et entretien des procédures de traitement d'urgence.

A l'Ecole de plongée  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
A l'Ecole de plongée (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Caisson hyperbare à l'Ecole de plongée  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Caisson hyperbare à l'Ecole de plongée (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Caisson hyperbare à l'Ecole de plongée  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Caisson hyperbare à l'Ecole de plongée (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Caisson hyperbare à l'Ecole de plongée  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Caisson hyperbare à l'Ecole de plongée (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)