Construction Navale
Meyer Turku commande son nouveau portique à Konecranes

Actualité

Meyer Turku commande son nouveau portique à Konecranes

Construction Navale

Le groupe finlandais Konecranes a été choisi par le chantier Meyer Turku pour réaliser son nouveau portique. D’une capacité de levage de 1200 tonnes, l’engin doit entrer en service en mai 2018. Konecranes assurera la conception, ainsi que la livraison de certains équipements spécifiques et composants structuraux, la fourniture des automatismes et des installations électriques, alors que Meyer Turku réalisera lui-même la poutre principale.

D’un coût de 35 millions d’euros, ce nouveau portique fait partie du plan d’investissement consenti par le groupe allemand Meyer Werft dans le chantier finlandais de Turku, qu’il a racheté l’an dernier à STX. « Ce nouveau portique va permettre d’augmenter notre capacité de production (et) construire une partie de (celui-ci) avec notre propre main-d’œuvre va permettre de lisser notre charge de travail », explique Jan Meyer, directeur général de Meyer Turku.

 

(© : MEYER TURKU)

(© : MEYER TURKU) 

 

Le nouvel outillage remplacera l’actuel portique Konecranes, mis en service dans les années 70 et qui ne peut soulever des charges supérieures à 600 tonnes. En doublant sa capacité de levage en poids et même en la triplant quotidiennement par rapport à l’ancienne génération selon le constructeur finlandais, celui-ci va pouvoir réaliser des blocs de navires plus gros et réduire significativement les délais d’assemblage. Un gain de productivité industrielle, mais aussi de compétitivité, qui doit lui permettre de contribuer à diminuer ses coûts et faire face au regain d’activité auquel il doit faire face. En effet, après un certain nombre d’années de vache maigre, Turku va de nouveau tourner à plein régime.

En juin, le chantier finlandais livrera le Mein Schiff 5 (99.800 GT, 1267 cabines), troisième d’une série de quatre paquebots destinés à TUI Cruises et dont la dernière unité, le Mein Schiff 6, doit être mise sur cale ce 25 avril en vue d’une livraison l’an prochain. Viendront ensuite deux navires légèrement plus gros, les Mein Schiff 7 et Mein Schiff 8, dotés de 1430 cabines et qui doivent être livrés en 2018 et 2019 à TUI Cruises. Le carnet de commandes du chantier comprend également un grand ferry doté d’une propulsion au GNL. Livrable à Tallink début 2017, ce navire de 49.000 GT a vu son assemblage débuter en février.

 

(© : MEYER TURKU)

(© : MEYER TURKU) 

 

Le chantier finlandais va donc voir son plan de charge monter en puissance dès cette année, et la hausse d’activité va s’accélérer en 2017 et 2018 avec un nouveau programme majeur, celui des paquebots géants (183.200 GT, 2605 cabines) de la classe Excellence. Deux mastodontes de ce type ont été commandés par Costa Croisières en vue d’une livraison en 2019 et 2020. Alors que le contrat comprendrait des options pour trois unités supplémentaires (une commande identique a été faire chez Meyer Werft Papenburg pour AIDA Cruises), Meyer Turku espère décrocher prochainement d’autres navires. Le chantier finlandais et sa maison-mère allemande se positionnent notamment sur la prochaine série de grands paquebots que projette l’armateur américain NCL. Ce dernier, qui a encore trois unités de 168.800 GT et jusqu’à 2100 cabines à faire construire à Papenburg entre 2017 et 2019, envisage de nouvelles unités pour 2020/2021.  

Meyer Turku (ex-STX FINLAND)