Construction Navale
Meyer Turku livre son premier paquebot

Actualité

Meyer Turku livre son premier paquebot

Construction Navale
Croisières et Voyages

Le chantier finlandais Meyer Turku a livré le 8 mai à la compagnie allemande TUI Cruises le paquebot Mein Schiff 4. Premier sistership du Mein Schiff 3, entré en service au printemps 2014, le navire avait vu sa construction démarrer il y a deux ans, sa mise sur cale étant intervenue en février 2014 et sa mise à l’eau huit mois plus tard, en octobre dernier. Le Mein Schiff 4 sera baptisé le 5 juin à Kiel et débutera le lendemain sa croisière inaugurale en Baltique.

 

Le Mein Schiff 4 (© : TUI CRUISES)

Le Mein Schiff 4 (© : TUI CRUISES)

 

Longs de 294 mètres pour une largeur de 36 mètres et une jauge de 99.500 GT, les paquebots de cette série comptent 1253 cabines, 90% d’entre elles étant extérieure (82% avec balcon). Les plus grandes suites, en duplex, sont dotées de terrasses de 29 m².

 

Le Mein Schiff 3 (© : MEYER TURKU)

Le Mein Schiff 3 (© : MEYER TURKU)

 

Le Mein Schiff 5 mis sur cale en juin

Deux autres navires de ce type ont été commandés à Meyer Turku par TUI Cruises, une filiale du groupe américain RCCL et du voyagiste allemand TUI lancée en 2009 et qui réalise là ses premiers bateaux neufs. La découpe de la première tôle du futur Mein Schiff 5 est intervenue en février,  le premier bloc devant être posé dans la grande forme de construction de Turku le mois prochain. Le navire, qui sera à flot d’ici la fin de l’année, sera livré à l’été 2016. Viendra ensuite le Mein Schiff 6, dont la production démarrera au moment de la mise sur cale de son aîné et qui entrera en flotte en 2017.  

 

Le chantier de Turku (© : MEYER TURKU)

Le chantier de Turku (© : MEYER TURKU)

 

Reprise à 100% du chantier finlandais effective depuis le 6 mai

On notera que le Mein Schiff 4 est le premier paquebot livré depuis la reprise intégrale du chantier de Turku par le groupe allemand Meyer Werft. Auparavant détenu par STX Europe, qui l’avait repris en 2008 suite à l’OPA lancée sur le défunt groupe Aker Yards, le dernier grand constructeur finlandais a été cédé en septembre 2014. Dans un premier temps, Meyer Werft avait repris 70% de l’entreprise, le solde étant détenu par l’Etat finlandais via le FII (Finish Industry Investment). Puis le groupe allemand a repris cette participation publique, devenant officiellement, le 6 mai, propriétaire à 100% de Turku.

Grâce à cette acquisition, Meyer Werft a pu augmenter significativement ses capacités de production en s’offrant un chantier dont l’outil industriel, et notamment la forme de construction, permet de réaliser les plus grands paquebots du monde. Les Allemands complètent ainsi leur site historique de Papenburg, saturé de commandes et qui arrive aux limites de ses possibilités en termes de taille de navires.

 

Le chantier de Papenburg, en Allemagne (© : MEYER WERFT)

Le chantier de Papenburg, en Allemagne (© : MEYER WERFT)

Le chantier de Turku, en Finlande (© : MEYER TURKU)

Le chantier de Turku, en Finlande (© : MEYER TURKU)

 

14 paquebots à construire d’ici 2022

Alors que Meyer Werft vient d’enregistrer la commande d’un quatrième géant de la classe Quantum of the Seas (167.800 GT, 2090 cabines), livrable en 2019 à Royal Caribbean International, le chantier de Papenburg achèvera au printemps 2016 la troisième unité de cette série, l’Ovation of the Seas. Entretemps, il aura livré en octobre de cette année le Norwegian Escape (164.600 GT, 2174 cabines), premier d’une classe de quatre paquebots commandés par NCL, dont les trois unités suivantes sont livrables au printemps 2017, au printemps 2018 et à l’automne 2019.

 

Paquebot du type Quantun of the Seas (© : FABIEN MONTREUIL)

Paquebot du type Quantun of the Seas (© : FABIEN MONTREUIL)

Le futur Norwegian Escape (© : NCL)

Le futur Norwegian Escape (© : NCL)

 

En parallèle, Meyer Werft construira deux unités de 150.000 GT et 1682 cabines pour Genting Hong Kong (Star Cruises). Le premier, le Genting World, sera mis en service en octobre 2016 et son sistership un an plus tard. Le carnet de commandes de Papenburg va, enfin, bénéficier de deux grands paquebots destinés au groupe américain Carnival Corporation. Ces unités, dont on ne connait pas pour le moment la taille ni le futur opérateur, font partie d’un plan d’investissement portant sur neuf navires livrables entre 2019 et 2022. Cinq de ces paquebots ont été confiés aux chantiers italiens Fincantieri, les quatre autres étant notifiés à Meyer Werft. Papenburg et Turku en produiront deux chacun.  

 

Le ferry commandé par Tallink (© : MEYER TURKU)

Le ferry commandé par Tallink (© : MEYER TURKU)

 

En plus de ces deux paquebots, la filiale finlandaise du groupe allemand va donc produire deux autres Mein Schiff pour TUI Cruises, auxquels s’ajoute un grand ferry propulsé au GNL commandé par Tallink et dont la livraison est prévue début 2017. Un temps menacé de fermeture, le dernier grand chantier civil finlandais reprend donc des couleurs sous l’impulsion de son repreneur allemand. Et ce n’est sans doute pas fini puisque les capacités de production de Turku ne sont pas saturées et laissent donc la place à de nouveaux projets. 

Meyer Werft | Toute l'actualité du groupe allemand de construction navale