Construction Navale
Meyer veut installer une pile à hydrogène sur l'AIDAnova

Actualité

Meyer veut installer une pile à hydrogène sur l'AIDAnova

Construction Navale

Meyer Werft continue ses travaux sur la pile à combustible. Depuis 2014, le groupe de construction navale allemand travaille sur un programme baptisé Pa-X-ell, appuyé sur la technologie PEM (pile à combustible à membrane électrolyte polymère). Meyer Werft a commencé par installer un démonstrateur de 30 kW dans son chantier puis un autre à bord du ferry Mariella de Viking Line. Sur ce dernier, les ingénieurs du projet ont installé un système de PEM alimenté au méthanol, développé par Fischer Eco Solutions et SerEnergy, d’une puissance de 90 kW. Le système, qui convient en complément de la production d’énergie « traditionnelle », fonctionne en tri-génération, fournissant de la chaleur, du froid et de l’électricité.

Le projet entame désormais sa deuxième phase qui regroupe huit partenaires (Meyer, Lürssen, Freudenberg Sealing Technologies, DNV GL, le centre spatial allemand, AIDA Cruises, Besecke automation et EPEA). Cette nouvelle étape devrait courir jusqu’en 2021 et vise à l’installation d’une pile à combustible sur l’AIDAnova, paquebot propulsé au GNL livré par Meyer Werft fin 2018.

Les piles vont être fabriquées par Freudenberg et auront une durée de vie de 35.000 heures. Elles fonctionneront à partir d’hydrogène issu du méthanol. Le projet vise également à créer une châine d’approvisionnement vertueuse dans lequel l’hydrogène serait produit à partir d’énergies renouvelables.

 

Meyer Werft | Toute l'actualité du groupe allemand de construction navale