Construction Navale
Meyer Werft achève l'extension de sa cale de construction géante

Actualité

Meyer Werft achève l'extension de sa cale de construction géante

Construction Navale

C'est un outil unique en Europe, un immense hall de construction couvert de 504 mètres de long et près de 50 mètres de large. Le groupe allemand Meyer Werft a achevé l'extension de 120 mètres de son hall, le « building dock II », dans lequel a commencé, le mois dernier, l'assemblage du paquebot Celebrity Eclipse. Grâce à cet investissement, le site de Papenburg répond à l'accroissement de la taille des navires de croisière. Ses nouvelles infrastructures lui permettent de réaliser des unités « post-panamax ». L'extension s'accompagne du projet de relèvement du niveau de l'Ems, la rivière qui relie le chantier à la mer. Ainsi, un nouveau système de barrage permettrait à Papenburg de livrer des bateaux à plus fort tirant d'eau et ce toute l'année.
Malgré la construction du plus grand dock de construction couvert du monde, en 1987, puis son extension en 2001 (380 mètres), Meyer Werft devait faire face à un problème de capacité face à la course au gigantisme des armateurs. Après avoir livré fin 2008 le Celebrity Solstice, plus gros paquebot jamais construit en Allemagne (294 mètres, 122.000 tonneaux) et premier d'une série de cinq unités, Papenburg va voir plus grand. En 2012, le site livrera, en effet, le premier des deux navires commandés par Disney Cruises. Si ces bateaux ne sont que légèrement plus volumineux que les Solstice (124.000 tonneaux), ils sont nettement plus longs (340 mètres).

Le nouveau hall avec, au fond, le Celebrity Equinox (© : MEYER WERFT)
Le nouveau hall avec, au fond, le Celebrity Equinox (© : MEYER WERFT)

La meilleure visibilité des constructeurs européens

Fondé en 1795 sur les bords de l'Ems, Meyer Werft est resté un groupe familial. Bénéficiant du soutien des collectivités allemandes, cette structure, autrefois qualifiée de « vieillotte » par les champions de la finance, a néanmoins fait ses preuves. Surtout face aux déconvenues rencontrées par les groupes industriels dont le capital était aux mains de banquiers ou de fonds d'investissement.
Des trois grands constructeurs civils européens, Meyer Werft est celui qui dispose de la meilleure visibilité. Disposant d'un outil industriel rationalisé et performant, le groupe allemand compte 10 paquebots, 4 navires gaziers et 2 bateaux fluviaux de croisière à construire dans les quatre prochaines années. Ce carnet de commandes, qui s'élève à 5 milliards d'euros, permettra à Meyer Werft de tourner à plein régime jusqu'à la fin 2012. Pour assurer la réalisation de ces navires, le chantier de Papenburg et ses sous-traitants emploient 4000 personnes (on notera également l'arrivée de 300 apprentis). Le site de Rostock-Warnemünde (Neptun Werft), qui compte 400 personnels en interne, est quant à lui chargé des unités fluviales. Quelques 80 apprentis y sont entrés l'an passé. En 2008, Neptun Werft a livré le navire de croisière fluviale Premicon Queen et achèvera cette année une nouvelle unité pour A-Rosa Flussschiff GmbH. Par ailleurs, l'année dernière, Meyer Werft a livré les paquebots AIDAbella (69.000 tonneaux) et Celebrity Solstice (122.000 tonneaux), ainsi que les LPG/LEG Clipper Hermes et Clipper Hermod.
Cette année, le groupe allemand achèvera les paquebots AIDAluna (mars) et Celebrity Equinox (juillet) et débutera la construction du premier des deux Disney le mois prochain. La livraison d'un navire gazier est également prévue.

Meyer Werft