Construction Navale
Meyer Werft livre le Norwegian Encore

Fil info

Meyer Werft livre le Norwegian Encore

Construction Navale
Croisières et Voyages

Une page se tourne pour le constructeur allemand Meyer Werft et la compagnie américaine NCL. Celle-ci a en effet pris livraison, le 30 octobre, du dernier d’une série de six paquebots sortis depuis 2013 du chantier de Papenburg. Il s’agit du Norwegian Encore, navire de 333.4 mètres de long pour une largeur de 41.4 mètres et une jauge de 169.145 GT. Sa capacité en base double est de plus de 4000 passagers. C’est le dernier des quatre paquebots de la classe Breakaway Plus, qui compte déjà les Norwegian Escape (2015), Norwegian Joy (2017) et Norwegian Bliss (2018). Eux-mêmes sont une version agrandie des Norwegian Breakaway et Norwegian Getaway, unités de 325.8 mètres de long, 39.7 mètres de large et 145.655 GT livrées en 2013 et 2014 par Meyer Werft. Le chantier allemand qui est le constructeur historique de NCL puisqu'en dehors des Norwegian Sky (sorti en 1999 de Bremer Vulkan), Norwegian Sun (livré en 2001 par Lloyd Werft), du Pride of America (débuté aux Etats-Unis et achevé par Lloyd Werft en 2005) et du Norwegian Epic (livré par Saint-Nazaire en 2010), tous les autres navires de la compagnie sont nés à Papenburg. Avec en plus des Breakaway et Breakaway Plus les Norwegian Spirit (1998), Norwegian Star (2001), Norwegian Dawn (2002), Norwegian Jewel (2005), Norwegian Jade (2006), Norwegian Pearl (2006) et Norwegian Gem (2007).

Sorti le 16 août du grand hall de construction de Papenburg, le Norwegian Encore a rejoint début octobre, après la descente de la rivière Ems, le port néerlandais d’Eemshaven. Après ses essais en mer du Nord il a rallié le port allemand de Bremerhaven pour d’ultimes travaux de finition. C’est là qu’il a été livré. Après une mini-croisière de présentation au marché européen, il va partir ce week-end de Southampton pour les Etats-Unis.  Son baptême officiel est prévu le 21 novembre à Miami. Le Norvegian Encore y sera d’abord exploité cet hiver sur des itinéraires d’une semaine à travers les Caraïbes. Puis, en avril 2020, il se repositionnera à New York pour proposer des croisières vers le Canada et les Bermudes, avant de revenir l’hiver suivant en Floride et, en 2021, de partir pour l’Alaska.

Pour la suite, NCL a passé commande aux chantiers italiens Fincantieri d’une nouvelle série de six paquebots d’environ 300 mètres, 140.000 GT et 3300 passagers. Il s’agit du projet Leonardo, qui verra la livraison de ces bateaux en 2022, 2023, 2024, 2025, 2026 et 2027.

 

Vue des futurs Leonardo ( © NCL)

Vue des futurs Leonardo ( © NCL)

Meyer Werft Norwegian Cruise Line NCL