Construction Navale
Meyer Werft veut se rapprocher d’autres constructeurs européens

Actualité

Meyer Werft veut se rapprocher d’autres constructeurs européens

Construction Navale

 

Le constructeur allemand, l’un de ceux qui se portent actuellement le mieux en Europe, se prépare à d’importants « changements stratégiques ». C’est ce que la direction a annoncé aux salariés le 14 janvier, dévoilant sa volonté d’engager « des coopérations et partenariats avec d’autres chantiers européens ».  L’objectif est de mieux résister à la concurrence internationale, notamment asiatique, en mutualisant les moyens, par exemple dans le domaine de la recherche et du développement, mais aussi en mettant en place des échanges de savoir-faire. Une approche qui nécessite plus qu’un simple accord de coopération. Elle ne peut aboutir que par une solide alliance stratégique, et pourquoi pas capitalistique, pour permettre une confiance mutuelle.  

La décision de la direction de Meyer werft a été prise avec le soutien du land de Basse Saxe, où est installé Papenburg, le site principal du constructeur (qui a aussi un chantier à Rostock spécialisé notamment dans les navires de croisière fluviaux, les petits ferries et tankers), ainsi qu’IG Metall. Le puissant syndicat allemand a donné son aval à cette stratégie, à la condition que l’emploi soit garanti en Allemagne. La direction s’y est engagée, expliquant que « la condition de base d’un tel partenariat est qu’elle renforce Papenburg et en aucun cas ne l’affaiblisse ».

Pour l’heure, Meyer Werft n’a pas explicité la nature du ou des rapprochements envisagés (prise de participations, achat ou simples accords de coopération) ni cité le ou les partenaires avec lesquels il souhaite s’allier. Mais le constructeur a précisé que « les candidats devront avoir un savoir-faire particulier en termes de technologie et d’expérience dans les marchés des grands navires de croisière, de l’offshore,  des navires de recherche et des bateaux de charge ». Les possibilités sont donc restreintes au groupe italien Fincantieri, ainsi qu’à STX Europe, qui se décompose en deux entités indépendantes : le chantier STX France de Saint-Nazaire et STX Finland à Turku.

 

 

Meyer Werft | Toute l'actualité du groupe allemand de construction navale