Défense
Michèle Alliot-Marie, le second porte-avions, DCN et Thales

Interview

Michèle Alliot-Marie, le second porte-avions, DCN et Thales

Défense

En visite cette semaine au salon Euronaval, Michèle Alliot-Marie est revenue sur le rapprochement entre DCN et Thales, qui entre dans sa dernière ligne droite. Après le règlement de problèmes administratifs et juridiques, l'alliance devrait être opérationnelle au premier janvier. Outre ce regroupement de l'industrie navale française, qui inquiète les syndicats des anciens arsenaux, le ministre de la Défense s'est expliqué, plus longuement, sur l'importance qu'elle accorde au programme de second porte-avions, conçu en coopération avec la Grande-Bretagne. Michèle Alliot-Marie, qui confirme au passage que la première tranche du contrat des sous-marins du type Barracuda ne comptera qu'un seul bâtiment, souhaite faire en sorte que le programme PA 2 soit aussi " irréversible que possible ". Il s'agit d'une réponse aux menaces pesant sur le projet après l'élection présidentielle. Estimant qu'elle aura le soutien du parlement sur ce programme et rappelant que 700 millions d'euros de crédits sont prévus en 2007, Michèle Alliot-Marie " voit mal comment un gouvernement pourra renoncer aux sommes déjà investies, pour rien".
_______________________________________

Interview recueillie au Bourget par Vincent Groizeleau - © Mer et Marine 2006

Lire l'entretien que nous a accordé mi-octobre Michèle Alliot-Marie

Euronaval 2006 Interviews