Marine Marchande
Migrants : L'Aquarius obligé de faire escale à Marseille

Actualité

Migrants : L'Aquarius obligé de faire escale à Marseille

Marine Marchande

Il va encore devoir s'éloigner de sa zone de sauvetage. L'Aquarius, navire de SOS Méditerranée portant secours aux migrants en Méditerranée, va devoir effectuer son escale technique à Marseille en lieu et place de Catane, où il a normalement ses habitudes. Suite à la fermeture aux ONG des ports italiens décidée par le ministre Matteo Salvini, l'association avait décidé d'envoyer le navire faire relâche à Malte. Mais les autorités de l'île ont fait savoir qu'elles ne l'autoriseraient pas à entrer dans le port, alors même que cette escale ne sert qu'à la relève d'équipage, au soutage et aux vivres. SOS Méditerranée n'a donc pas eu d'autre choix que d'envoyer le bateau à Marseille, ce qui va représenter cinq jours de navigation supplémentaires par rapport à Malte ou la Sicile.

L'ambiance est toujours électrique en Méditerranée autour de la question des migrants. Après plusieurs jours d'attente, le bateau LifeLine de l'ONG allemande éponyme devrait enfin pouvoir accoster à Malte pour y débarquer les 233 migrants qu'il a sauvé au large de la Libye. Le porte-conteneurs Alexander Maersk, qui attendait également depuis plusieurs jours au large de la Sicile avec 109 rescapés à son bord, a pu entrer dans le port de Pozzalo. Mais personne ne sait comment les futurs sauvetages pourront se dérouler, compte-tenu des positions dures adoptées par les riverains de la zone de sauvetage. Un sommet européen sur la question doit se tenir cette semaine. Il devra notamment réviser le très problématique règlement Dublin II qui prévoit que la responsabilité de l'examen du droit d'asile doit être assumée par le pays d'entrée des migrants. Une responsabilité que les pays du sud de l'Europe voudraient voir partagée par les autres membres de l'Union européenne.

 

Migrants