Divers
Migrants : situation très tendue en Grèce

Actualité

Migrants : situation très tendue en Grèce

Divers

Les frontières terrestres et maritimes entre la Grèce et la Turquie sont sous haute tension depuis qu’Ankara a décidé, en fin de semaine dernière, de laisser passer des milliers de migrants. Une décision qui fait suite à la détérioration de la situation à Idlib, en Syrie, où des combats ont opposé l’armée turque aux forces de Bachar el-Assad, un bombardement attribué par Ankara à Damas ayant notamment tué une trentaine de militaires turcs. Recep Tayyip Erdogan, qui cherche un soutien politique international en Syrie, et réclame des aides supplémentaires pour gérer l'afflux de nouveaux réfugiés, joue de nouveau le jeu du chantage à l’immigration avec l’Europe. Et a donc décidé d’ouvrir les vannes, menaçant au passage de mettre fin au pacte migratoire conclu avec l’UE en 2016 et au travers duquel la Turquie s’est engagée à garder sur son sol les migrants voulant passer en Europe, notamment via la Grèce. Cela, moyennant une aide financière européenne de plusieurs milliards d’euros versés à des ONG travaillant auprès des 3.6 millions de réfugiés présents en Turquie.  

Résultat, depuis le 28 février, les Turcs ont laissé passer vers le poste frontière de Kastanies et le fleuve Evros qui sépare les deux pays des milliers de migrants. Des