Défense
Mise à l’eau du BPC Vladivostok à Saint-Nazaire

Actualité

Mise à l’eau du BPC Vladivostok à Saint-Nazaire

Défense

C’est sous la pluie, mais sans Greenpeace, dont on pouvait soupçonner une action pour réclamer la libération de ses militants emprisonnés à Mourmansk, que s’est déroulée hier la cérémonie de mise à flot du Vladivostok. Un évènement qualifié d’« historique » par le chef d’état-major de la flotte russe, l’amiral Viktor Chirkov. Cent-vingt-six ans après le croiseur Admiral Kornilov, lancé en 1887, les chantiers de Saint-Nazaire renouent en effet avec la construction de navires pour la Russie.

 

 

Le croiseur Admiral Kornilov, lancé en 1887 à Saint-Nazaire (

Le croiseur Admiral Kornilov, lancé en 1887 à Saint-Nazaire (© DR)

 

 

Le Vladivostok est le premier d’une série de bâtiments de projection et de commandement dérivés des Mistral, Tonnerre et Dixmude, livrés entre 2006 et 2012 à la marine française. Portant sur la construction de deux BPC, avec une option pour deux autres, cette commande  est entrée en vigueur le 1er novembre 2011. Tout est ensuite allé très vite : découpe de la première tôle du Vladivostok le 1er février 2012, mise sur cale du premier bloc le 1er février 2013 et jonction cet été de la partie avant et de la partie arrière. Celle-ci a été réalisée à Saint-Pétersbourg par le chantier OSK, qui a bénéficié d’un transfert de technologie de la part des industriels français. Ces derniers ont, d’ailleurs, été très agréablement surpris de la qualité et la rapidité du travail mené par les Russes, qui ont su s’approprier sans souci majeur de nouveaux procédés de construction et fabriquer leur moitié du bateau (mise à flot le 26 juin 2013) dans les temps impartis et les spécifications requises. « Les deux morceaux du navire, qui ont été construits à plus de 3000 kilomètres de distance, sont venus s’assembler sans difficulté et je vous mets au défi de trouver la frontière entre la partie française et la partie russe », affirme Laurent Castaing, directeur de STX France. Le chantier nazairien travaille en sous-traitance de DCNS, concepteur du BPC et maître d’œuvre du programme.

 

 

 

Le BPC Vladivostok, hier à Saint-Nazaire (

Le BPC Vladivostok, hier à Saint-Nazaire (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Le BPC Vladivostok, hier à Saint-Nazaire (

Le BPC Vladivostok, hier à Saint-Nazaire (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Les propulseurs d'étrave du Vladivostok (

Les propulseurs d'étrave du Vladivostok (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

L'un des deux pods du Vladivostok (

L'un des deux pods du Vladivostok (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Le BPC Vladivostok avant sa mise à flot (

Le BPC Vladivostok avant sa mise à flot (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

La cérémonie s'est déroulée sous la poupe (

La cérémonie s'est déroulée sous la poupe (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Bénédiction par l'archiprêtre de l'église orthodoxe de Nice (

Bénédiction par l'archiprêtre de l'église orthodoxe de Nice (© MER ET MARINE)

 

Bénédiction par l'archiprêtre de Nice (

Bénédiction par l'archiprêtre de Nice (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Naval Group | Actualité industrie navale de défense Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire Marine russe | Toute l'actualité des Forces Navales de la fédération de Russie