Construction Navale
Mise à l’eau du nouvel OPV maltais

Actualité

Mise à l’eau du nouvel OPV maltais

Construction Navale
Défense

Cantiere Navale Vittoria a lancé le 27 février la coque du nouveau patrouilleur hauturier des forces armées maltaises. C’est d’ailleurs le plus gros OPV produit à ce jour par le constructeur italien implanté à Adria, au sud de Venise.

Long de 74.8 mètres pour une largeur de 13 mètres, le P71 affichera un déplacement d’environ 1800 tonnes en charge et pourra atteindre la vitesse de 23 nœuds.

Armé par 50 membres d’équipage et pouvant loger 20 personnes supplémentaires, il sera doté d’un canon télé-opéré de 25 mm et des mitrailleuses. Il embarquera plusieurs semi-rigides, dont deux embarcations d’intervention de 9 mètres (un sur une rampe à l’arrière et l’autre sous bossoir à tribord). Le bâtiment disposera d’une plateforme permettant d’accueillir et de ravitailler un hélicoptère. Les installations aéronautiques, qui ne comprennent pas de hangar, sont dimensionnées pour les trois nouveaux AW139 livrés à Malte entre 2014 et 2016 par le groupe italien Leonardo. Financés partiellement par l’Europe, ces appareils capables d’accueillir 15 passagers sont notamment dédiés aux missions de sauvetage en mer et ont permis de compléter très avantageusement les anciennes Alouette III dont Malte disposait jusque-là.

Le projet P71, initié en 2015, bénéficie également d’un large soutien de l’Europe, qui contribue via le Fonds de Sécurité Intérieure (FSI) aux trois quarts à son financement, d’un montant de 49 millions d’euros.

 

Vue du futur OPV maltais (© : DR)

Vue du futur OPV maltais (© : DR)

 

Commandé en octobre 2018 à Cantiere Navale Vittoria, le nouveau patrouilleur maltais devait initialement être livré au second semestre 2020 mais le projet a pris du retard, notamment du fait de la crise sanitaire. Les images de la mise à l'eau montrent qu'il reste encore beaucoup de travail avant qu'il soit achevé. 

Le P71 sera le plus grand navire de la marine maltaise, dont il va permettre d’accroître sensiblement les capacités, en particulier pour les opérations de surveillance des approches maritimes, de lutte contre les trafics illicites et les interventions liées à l’immigration clandestine.

C’est pour cette raison que le pays avait décidé d’accroître ses moyens dès 2015, en reprenant un vieux patrouilleur irlandais fraîchement désarmé. Il s’agit du P62, ex-Aoife, unité de 65 mètres et 1000 tpc mise en service en 1979 et qui sera peut-être désarmé une fois le P71 opérationnel.

 

L'ex-Aoife irlandais en 2013, deux ans avant son transfert à Malte (© : MICHEL FLOCH)

L'ex-Aoife irlandais en 2013, deux ans avant son transfert à Malte (© : MICHEL FLOCH)

 

L’ancien irlandais s’est ajouté au patrouilleur de 53 mètres et 450 tpc du type italien Diciotti dont dispose la marine maltaise depuis 2005 et qui a été modernisé. Le reste des moyens maritimes maltais est composé de petits navires dont les plus imposants sont deux patrouilleurs côtiers de 26 mètres et quatre vedettes de 21 mètres.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.