Disp POPIN non abonne!
Construction Navale

Actualité

Mise à l’eau du plus gros paquebot de MSC

Construction Navale
Croisières et Voyages

Avec sa jauge de plus de 180.000 GT, c’est le plus gros navire réalisé jusqu’ici pour l’armateur italo-suisse MSC Cruises et le troisième plus imposant de l'histoire de Saint-Nazaire après l'Harmony of the Seas (A34) et le Symphony of the Seas (B34). Samedi 5 janvier, les Chantiers de l’Atlantique ont procédé à la mise à l’eau du G34, futur MSC Grandiosa. Assemblé en six mois seulement, il est sorti de sa cale de construction (forme B) pour être conduit par les remorqueurs nazairiens de Boluda dans le bassin C, où son armement va se poursuivre à flot. Livrable en octobre prochain, ce paquebot de 181.500 GT mesure 331.4 mètres de long pour 43 mètres de large. Il comptera 2408 cabines.

 

 

Le G34 samedi, lors de son transfert entre la forme B et le bassin C 

Le G34 samedi, lors de son transfert entre la forme B et le bassin C (© : BERNARD BIGER)

 

Le MSC Grandiosa est le premier de la série des « Meraviglia + », une version agrandie des MSC Meraviglia (E34) et MSC Bellissima (F34), navires de 315.8 mètres, 167.600 GT et 2246 cabines. Le premier a été livré en mai 2017 et le second, après avoir réalisé fin décembre ses essais en mer, a rejoint via la forme-écluse Joubert le quai d’armement du bassin de Penhoët, où il va être terminé en vue d’une mise en service à la fin du mois prochain.

 

Le MSC Bellissima partant pour ses essais en mer en décembre 

Le MSC Bellissima partant pour ses essais en mer en décembre (© : MER ET MARINE)

 

Avant ses essais, le F34 était depuis sa mise à l’eau en juin dernier dans le bassin C, où lui a donc succédé le G34. Le quai de Penhoët était quand à lui occupé précédemment par le Celebrity Edge/J34 (306 mètres, 129.500 GT, 1467 cabines), réceptionné fin octobre par la compagnie américaine Célébrity Cruises et qui a quitté Saint-Nazaire début novembre.  

La présence simultanée de deux grands paquebots de MSC Cruises en achèvement à flot dans le bassin C et à Penhoët est d’ailleurs une première depuis 2008, les chantiers nazairiens réalisant à l’époque les MSC Fantasia et MSC Splendida, qui se suivaient à sept mois d'intervalle (ils ont été livrés en décembre 2008 et juillet 2009).

 

Le MSC Fantasia et le MSC Splendida fin 2008 à Saint-Nazaire 

Le MSC Fantasia et le MSC Splendida fin 2008 à Saint-Nazaire (© : CHANTIERS DE L'ATLANTIQUE)

 

De nombreux navires à suivre

Après le MSC Grandiosa suivra son sistership, le MSC Virtuosa (H34), en construction depuis l’été dernier en vue d’une mise en service en septembre/octobre 2020. Une unité supplémentaire (V34) s’y ajoutera en mai 2023, avec la particularité d’être le premier paquebot de cette classe à être équipé d’une propulsion fonctionnant au gaz naturel liquéfié. 

Les Chantiers de l’Atlantique ont aussi dans leur carnet de commandes trois sisterships du Celebrity Edge (un cinquième navire de ce type devant être prochainement commandé), livrables entre 2020 et 2022, dont le Celebrity Apex (K34) en cours d'assemblage. Suivra  en 2021 pour Royal Caribbean International, filiale comme Celebrity Cruises du groupe américain RCCL, un paquebot géant de 362 mètres, 228.000 GT et 2759 cabines (C34) dérivé des Harmony of the Seas et Symphony of the Seas (deux autres sont encore prévus ensuite). Puis viendront en 2022 et 2024 les deux premiers d’une nouvelle série de quatre unités (projet World Class) de 333 mètres, 205.700 GT et 2630 cabines pour MSC Cruises. S’y ajoutera en 2019 la commande des nouveaux bâtiments logistique de la Marine nationale, ainsi normalement que celles de sous-stations électriques destinées à des champs éoliens offshore. De quoi assurer une pleine activité jusqu'en 2026 au moins. 

 

 

L’extension de l’aire de pré-montage opérationnelle

Afin de faire face au fort regain d’activité, avec un carnet de commandes atteignant un niveau inédit depuis les années 60/70, les Chantiers de l’Atlantique ont accru leurs capacités. L’aire de pré-montage a, ainsi, été agrandie de 17.000 m2, soit une extension de 30% de cette zone grâce au dévoiement du boulevard des Apprentis. Démarrés en juillet 2017, les travaux, confiés à l’entreprise de travaux publics Charier, se sont achevés fin 2018. Outre les surfaces supplémentaires disponibles, le prolongement sur 135 mètres des rails du très grand portique permet désormais aux équipes des Chantiers de travailler simultanément sur la réalisation et le pré-armement de six méga-blocs supplémentaires, soit 22 au lieu de 16, chaque structure pouvant peser jusqu’à 1200 tonnes.

Les Chantiers de l'Atlantique emploient désormais près de 3000 salariés, les effectifs travaillant sur le site dépassant les 8000 personnes avec la sous-traitance. 

 

Vue de l'extension de l'aire de prémontage dans le prolongement des formes de construction 

Vue de l'extension de l'aire de prémontage dans le prolongement des formes de construction (© : BERNARD BIGER)

Chantiers de l'Atlantique (ex-STX France) MSC Cruises