Défense
Mise à l’eau du premier ravitailleur américain de la classe John Lewis

Actualité

Mise à l’eau du premier ravitailleur américain de la classe John Lewis

Défense

Tête de série d’une nouvelle génération de pétroliers-ravitailleurs destinés à la flotte américaine, l’USNS John Lewis (T-AO 205) a été mis à l’eau le 12 janvier au chantier NASSCO de San Diego. Long de 226 mètres pour une largeur de 32 mètres, il affichera un déplacement de plus de 22.500 tonnes en charge. Capable d’atteindre 20 nœuds, il sera armé par 99 marins civils du Military Sealift Command (MSC) et pourra notamment transporter l’équivalent de 157.000 barils de carburant et du fret solide, avec cinq postes pour les transferts de combustibles (carburant marin et carburéacteur) et deux pour les charges lourdes.

 

 

T-AO 205 (© : NASSCO)

T-AO 205 (© : NASSCO)

 

L’USNS John Lewis avait été mis sur cale en mai 2019, sa construction ayant débuté en septembre 2018. Sa livraison était initialement prévue fin 2020 mais il ne devrait manifestement rejoindre la flotte américaine que d’ici l’année prochaine. Les deux unités suivantes, qui seront nommées USNS Harvey Milk (T-AO 206) et USNS Earl Warren (T-AO 207) sont déjà en cours de construction chez NASSCO (filiale du groupe General Dynamics).

Ces pétroliers à double-coque font partie d’une série qui doit comprendre jusqu’à 20 nouveaux ravitailleurs, avec une première commande ferme de six unités notifiée en 2016 dans le cadre du programme TAO(X).

Ils vont remplacer les ravitailleurs de la classe Henri J. Kaiser, dont 16 exemplaires ont été mis en service entre 1986 et 1995. Une flotte passée à 15 unités après le transfert au Chili, en 2009, de l'USNS Andrew J. Higgins.

 

Pétrolier-ravitailleur du type Kaiser (© : US NAVY)

Pétrolier-ravitailleur du type Kaiser (© : US NAVY)

 

S’ajoutant aux quatre pétroliers-ravitailleurs du type Supply (229.7 mètres, 49.700 tpc) mis en service entre 1994 et 1998, et complémentaires des ravitailleurs polyvalents de la classe Lewis and Clark (210 mètres, 41.000 tpc), dont 14 unités ont été livrées par NASSCO entre 2006 et 2012, les Kaiser (206 mètres, 40.700 tpc) ont pour mission prioritaire de fournir en combustible les bâtiments de combat de l’US Navy et leurs appareils embarqués, à commencer par ceux des porte-avions. 

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

US Navy et USCG | Actualité des Forces navales américaines