Défense
Mise sur cale de la troisième Gowind malaisienne

Actualité

Mise sur cale de la troisième Gowind malaisienne

Défense

Le chantier Boustead Naval Shipyard de Lumut, au nord-ouest de Kuala Lumpur, vient de procéder à la mise sur cale de la troisième des six nouvelles corvettes malaisiennes adoptant le design Gowind de Naval Group. Mise à l’eau cet été, la tête de série, le Maharaja Lela, débutera ses essais en mer dans les mois qui viennent en vue d’une livraison à la marine malaisienne en 2019. Son premier sistership, en achèvement, devrait quant à lui appareiller pour la première fois en août 2018 et le troisième bâtiment en juin 2019.

D’un coût de près de 2 milliards d’euros, le programme malaisien LCS a été notifié en 2011 à BNS, qui construit ces corvettes avec l’assistance technique française, Naval Group ayant réalisé l’essentiel des études.

La version malaisienne de la Gowind mesure 111 mètres de long pour 16 mètres de large, avec un tirant d’eau de 3.85 mètres et un déplacement de 3078 tonnes en charge. Equipées d’une mâture unique regroupant l’essentiel des senseurs, dont un radar SMART-S, les corvettes disposeront également d’un sonar remorqué (Captas 2). L’armement comprendra un système surface-air VL Mica, des missiles antinavire NSM, une tourelle de 57mm sous carénage furtif, deux canons de 30mm et des torpilles. Les bâtiments, qui seront mis en œuvre par 118 marins, pourront embarquer un hélicoptère de la classe 10 tonnes. La vitesse doit être supérieure à 28 nœuds pour une autonomie de 5000 milles à vitesse économique.

On rappellera que les Gowind malaisiennes sont plus grandes que leurs quatre homologues égyptiennes (102 mètres, 2600 tpc, 65 marins + 15 passagers, 26 nœuds), la Malaisie ayant souhaité une vitesse plus élevée et des capacités d’hébergement supplémentaires.

 

Naval Group | Actualité industrie navale de défense