Pêche
Missile M51 : Les pêcheurs bigoudens excédés par la fermeture de la zone

Actualité

Missile M51 : Les pêcheurs bigoudens excédés par la fermeture de la zone

Article gratuit
Pêche

Suite au tir raté d'un missile balistique M51 au large de Penmarc'h (voir notre article sur le sujet), les pêcheurs sont privés d'un tiers de leur zone de pêche. Une situation qui s'ajoute à leur bras de fer contre la reprise du clapage.

«Le clapage, plus le missile : là, ça commence à faire beaucoup ! » C'est l'exclamation des pêcheurs de l'Association de protection des pêcheurs du littoral sur le port de Lesconil. Depuis le week-end dernier, ils sont privés d'un tiers de leur zone de pêche environ, suite au tir de missile raté, le dimanche 5 mai dernier, au large de Penmarc'h. Par mesure de précaution, la préfecture a effet interdit une zone de 900 km² à toute activité maritime (pêche, plongée...), le temps de remonter les débris du missile de 57 tonnes. Cela, alors même que la période de la langoustine bat son plein et que les professionnels ne pêchent déjà plus sur la zone de clapage, plus à l'est. Ils savent qu'il faudra prendre leur mal en patience jusqu'à ce que l'arrêté soit levé. « On sait qu'avec les militaires, on ne pourra pas discuter. Mais on continue notre combat principal, celui contre le clapage. On ira jusqu'au bout ». 




 

 

Un article de la rédaction du Télégramme
 

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française Pêche