Vie Portuaire
Modernisation du site pétrochimique d'Ambès

Actualité

Modernisation du site pétrochimique d'Ambès

Vie Portuaire

Prévue dans le contrat de projet entre l'Etat et la région Aquitaine, la modernisation du poste pétrolier 511 d'Ambès vise à conforter la logistique pétrolière du Grand Port Maritime de Bordeaux. Suite à un appel d'offres européen lancé à l'été 2009 par le GPMB, le marché portant sur la modernisation du terminal a été confié, en fin d'année, au consortium Ballineau/EMCC. Dès le mois de décembre, une période de préparation du chantier a débuté. Il s'agit d'un préalable indispensable avant d'entreprendre les travaux de construction proprement dits, ainsi que les travaux d'interconnexion des différents terminaux du site afin d'assurer la poursuite de leurs activités pendant la phase de travaux portuaires immobilisant le poste 511. Ces travaux portuaires seront véritablement lancés au mois de mai prochain et leur achèvement devrait être effectif fin 2010. Cette opération nécessite, globalement, un investissement de 7.35 millions d'euros. Elle consiste à permettre à ce terminal d'offrir les mêmes capacités que celles du poste 512 voisin, en terme de taille de navires notamment, et d'améliorer la sécurité de l'amarrage par l'implantation de ducs d'albe. Pendant le chantier, les tankers accosteront aux postes 512 et 517. Dans le même temps, les opérateurs doivent investir pour réaliser des améliorations de la sécurité des superstructures et des dispositifs de transfert des produits pétroliers vers les zones de stockage.

Hydrocarbures : Un trafic de plus de 4 millions de tonnes

En 2009, le trafic hydrocarbures du port de Bordeaux s'est élevé à 4.2 millions de tonnes (-3.4%/2008) pour les importations et à près de 400.000 tonnes (+ 29.7%) pour les exportations. Une partie de ces trafics est assurée au poste 511 par différents utilisateurs, sous le contrôle de l'opérateur Docks des Pétroles d'Ambès (DPA). SPBA (Société Pétrolière du Bec d'Ambès) regroupe, en effet, les capacités de stockage de Vermillon, ESSO et EDF ; soit au total plus de 200.000 m3. Dans ce cadre, les importations de produits blancs ainsi stockés sont ensuite acheminées par pipe-line vers le dépôt de distribution de DPA à Bassens, alors que Vermillon exporte le pétrole brut extrait en région Aquitaine, notamment près du Bassin d'Arcachon. Selon le GPMB, il n'est pas interdit de penser qu'EPG (Entrepôts Pétroliers de Gironde) devienne également un utilisateur du poste 511 rénové. Second opérateur sur le port de Bordeaux après Docks des Pétroles d'Ambès, EPG assure des importations de produits blancs (essences et gazoles) pour les grandes surfaces du quart Sud-Ouest de la France. EPG dispose à proximité de 110.000 m3 pour le stockage de ses produits, une capacité qui devrait être prochainement augmentée.

Port de Bordeaux