Défense
Modernisation succincte pour les frégates du type La Fayette

Actualité

Modernisation succincte pour les frégates du type La Fayette

Défense

Admises au service actif entre 1996 et 2001, les cinq frégates du type La Fayette ne bénéficieraient pas, comme espéré, d’une importante modernisation. Les bâtiments devraient être simplement « valorisés », comme on dit chez les militaires, avec l’intégration d’un sonar embarqué, outil qui leur fait défaut depuis leur entrée en flotte. L’ajout de moyens de détection sous-marine, qui comportera également la mise à niveau du système de combat des La Fayette, sera très utile pour les déploiements en océan Indien ou bien pour assurer la lutte ASM au large des côtes françaises, en remplacement des avisos, qui seront tous désarmés dans les prochaines années. Il conviendra de voir si les frégates seront également dotées de moyens offensifs, c'est-à-dire de torpilles (dont elles sont aujourd’hui dépourvues), mises en œuvre depuis le bord ou via un hélicoptère NH90, ces bâtiments étant normalement conçus pour recevoir une machine de 10 tonnes.

 

 

Les travaux, qui doivent se dérouler entre 2020 et 2025, porteront également sur le traitement d’un certain nombre d’obsolescences électroniques. Par ailleurs, si la situation économique d’améliore d’ici là, les marins ne désespèrent pas de pouvoir moderniser le système surface-air des frégates, avec le souhait de remplacer le Crotale d’origine par un système de lancement vertical VL Mica, les La Fayette pouvant être  dotées de 12 à 16 cellules. Celles-ci seraient situées sur le toit du hangar, en lieu et place du Crotale et de sa soute à missiles. Lors de la conception des « FLF », un emplacement avait été réservé devant la passerelle en vue d’intégrer 16 cellules verticales pour missiles Aster 15. Ce système n’a, toutefois, jamais été mis en place, faute de budget, et les locaux ont été depuis bien longtemps occupés, les marins ayant horreur du vide.

 

 

Frégate du type La Fayette (© : MARINE NATIONALE)

Frégate du type La Fayette (© : MARINE NATIONALE)

 

 

Longues de 125 mètres et présentant un déplacement de 3600 tonnes en charge, les frégates du type La Fayette, autrefois appelées frégates légères furtives et reclassées un peu abusivement dans la catégorie des frégates de premier rang en 2008, sont armées par 150 marins et peuvent atteindre la vitesse de 25 nœuds. Conçues par DCNS et réalisées à Lorient, elles sont dotées d’un système Crotale avec 8 missiles en batterie et 16 missiles en soute, ainsi que 8 missiles antinavire Exocet MM40, une tourelle de 100mm et de l’artillerie légère. Ces bâtiments, qui ont une plateforme et un hangar pour un hélicoptère, sont régulièrement déployés en océan Indien dans le cadre de la lutte contre la piraterie, le terrorisme et les trafics illicites. Ils ont également été engagés au large de la Libye en 2011, participant notamment au pilonnage des forces Kadhafistes avec leur artillerie principale.

Marine nationale