Disp POPIN non abonne!
Marine Marchande
MOL Comfort : la rupture de la poutre navire à l’origine de l’accident

Actualité

MOL Comfort : la rupture de la poutre navire à l’origine de l’accident

Marine Marchande

La société de classification japonaise NK vient de rendre son rapport d’enquête à la suite de l’accident du porte-conteneurs MOL Comfort, qui s’était coupé en deux au large d’Oman, le 17 juin 2013. Le navire, d’une longueur de 316 mètres et d’une capacité de 8100 EVP (équivalent vingt pieds – taille standard du conteneur), avait cinq ans au moment des faits.

 

L’étude des causes a été effectuée notamment en prenant des mesures sur les sisterships du MOL Comfort et en modélisant les efforts subis par la structure du navire. « La fissure de la coque a pour origine la rupture de la poutre navire et des flambages dans les tôles de bordé du fond de la cale n°6, située au milieu du porte-conteneurs ».

 

A l’origine de ces flambages pourrait se trouver une insuffisance structurelle de la poutre navire elle-même. « Il est possible que la charge du moment fléchissant vertical ait excédé la force de résistance de la poutre navire au moment de l’accident ». En théorie, le potentiel de résistance de la poutre navire était de 150% par rapport aux efforts créés par le moment fléchissant. Il y a cependant des facteurs d’incertitudes qui n’ont pu être précisément modélisés : les conditions de mer, la limite d’élasticité, et la différence possible de poids entre ce qui a été déclaré et ce qui se trouvait réellement à bord. Et c'est sans doute la combinaison entre eux qui a provoqué la surcharge fatale sur la structure.

 

C’est la raison pour laquelle la société de classification recommande, à l’avenir, de prendre en compte, pour la résistance de la poutre navire, les effets des charges latérales et l’éventuelle fragilité des bordés de fonds de cales.

Accidents, pollutions