Marine Marchande
MOL va se séparer de 5% de sa flotte

Actualité

MOL va se séparer de 5% de sa flotte

Marine Marchande

Le plus gros armateur japonais, Mitsui OSK Lines (MOL), va se séparer d’environ 40 navires, ce qui représente 5% de sa flotte. La compagnie, présente dans de nombreux segments (vraquiers, pétroliers, méthaniers, rouliers, porte-conteneurs, ferries, remorqueurs...) va aussi réduire de moitié ses dépenses d’investissement de 2020 à 2022. Ces décisions sont présentées comme des « mesures défensives » pour réduire son exposition aux marchés et répondre aux effets de la crise économique. Treize navires sont déjà confirmés dans ce plan de réduction qui porte aussi bien sur des pétroliers que des vraquiers ou rouliers.

Dans son business plan, MOL établit des prévisions peu encourageantes. L’armateur table sur une baisse significative du volume du transport maritime et moins d’investissements de ses clients. La compagnie n’attend pas une reprise au niveau de 2019, avant 2021 pour les pétroliers, 2022 pour le vrac et les conteneurs et pas avant 2023 pour les rouliers. Elle prévoit aussi une accélération de la transition énergétique de toutes les industries en 2022.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.