Vie Portuaire
Monaco Marine : Le chantier du nouveau site toulonnais lancé

Actualité

Monaco Marine : Le chantier du nouveau site toulonnais lancé

Vie Portuaire
Nautisme

Dans le cadre du développement des activités liées à la grande plaisance dans la rade de Toulon, les travaux visant à permettre l’implantation de Monaco Marine sur le site de Bois-Sacré, à La Seyne-sur-Mer, ont été lancés fin mai. Les engins sont désormais à pied d’œuvre pour réhabiliter cette friche industrielle, qui faisait partie des anciens chantiers navals Normed, fermés en 1989 après la livraison d’une plateforme pétrolière pour Elf Gabon. C’est sur ce site, à l’abandon depuis longtemps, que Monaco Marine va occuper une entreprise de près de 36.000 m² (dont 3575 m² de surfaces couvertes pour les travaux) dédiée à la réparation, la maintenance et la conversion de grands yachts et multicoques.

 

Vue du futur site (© : MONACO MARINE)

Vue du futur site (© : MONACO MARINE) 

 

Ce projet représente un investissement de 20.8 millions d’euros, soit 15 pour Monaco Marine et 5.8 pour l’autorité portuaire. Ports Toulon Provence est en charge du réaménagement complet des terre-pleins et du plan d’eau. Il s’agit en particulier de reconstruire 155 mètres de quai et de créer une fosse de levage des navires. Le site sera dans le même temps adapté aux normes requises pour une exploitation industrielle, avec par exemple la mise en place d’un dispositif de récupération et de traitement des eaux de ruissellement, ou encore la restauration des pluviaux communaux.

 

Vue du futur site (© : MONACO MARINE)

Vue du futur site (© : MONACO MARINE) 

 

C’est en mars 2017 que les travaux doivent être achevés côté PTP. Monaco Marine, qui emploie déjà 200 personnes et 600 sous-traitants sur ses sites de Monaco, Beaulieu-sur-Mer, Saint-Laurent-du-Var, Antibes, Saint-Tropez et La Ciotat, pourra y accueillir à partir de la fin de l'année une trentaine de yachts allant jusqu’à 60 mètres. Cette nouvelle activité doit générer dans la rade de Toulon 40 emplois directs et une centaine d’autres dans la sous-traitance. Le nouveau chantier varois, qui pourra mettre au sec des bateaux allant jusqu’à 500 tonnes, disposera de 40 places à terre pour des navires de 40 à 50 mètres. S’y ajouteront 14 places à flot pour des unités de 35 à 60 mètres.

Le nouveau site est destiné à accueillir, en plus des yachts, de grands multicoques. A cet effet, les travaux de renforcement et les aménagements de bord de quai sont réalisés pour favoriser la manutention de ce type de bateaux via un large plan incliné. L’installation d’un système de chariot hydraulique permettra leur mise à terre et le stationnement. 

 

Ports de Toulon et La Seyne-sur-Mer Yachts & grande plaisance