Marine Marchande
Montoir - Gijon : L'objectif de LDA est d'ouvrir la ligne en avril

Actualité

Montoir - Gijon : L'objectif de LDA est d'ouvrir la ligne en avril

Marine Marchande

Ouvrir l'autoroute de la mer Montoir - Gijon en avril. C'est toujours l'objectif de Louis Dreyfus Armateurs, qui exploitera cette ligne avec l'Italien Grimaldi au sein de GLD Lines. Le projet n'est donc pas remis en cause, mais tarde en raison de sa complexité administrative. Cette ADM est, en effet, née du traité signé en mars 2009 par la France et l'Espagne en vue de développer les liaisons maritimes entre les deux pays. Outre Montoir - Gijon, Paris et Madrid se sont entendues pour soutenir la création d'une autre autoroute de la mer, entre Le Havre, Montoir et Vigo. Chacune doit recevoir 30 millions d'euros d'aides sur 4 ans, une convention d'une durée de 7 ans ayant été signée avec les opérateurs.
Mais, avant d'être opérationnels, ces projets sont sujets à différentes approbations administratives. Tout d'abord, le traité doit être ratifié par le parlement, ce qui n'est pas encore fait. Ensuite, l'aide d'Etat consentie par la France et l'Espagne doit recevoir le feu vert de la Commission européenne, qui doit prochainement rendre ses arbitrages sur les projets devant être labellisés « Marco Polo ». La Commission ayant été renouvelée, cette procédure semble avoir pris un peu de retard.
Du côté de LDA, on se dit en tous cas prêt à démarrer l'autoroute Transgascogne, qui sera non seulement dédiée au marché fret, mais aussi au transport de passagers. Pour commencer, un navire du type « Sorrento », sistership de l'ex-Norman Voyager de LD Lines, sera positionné sur cette ligne. Long de 186.5 mètres pour 26.6 mètres de large, ce ferry, capable d'atteindre 24 noeuds, dispose de 2255 mètres linéaires de parkings, soit une capacité de 150 pièces de fret. Doté d'une centaine de cabines, le navire pourra accueillir 500 passagers. Il réalisera trois allers-retours par semaine entre Montoir et Gijon.

Louis Dreyfus Armateurs