Marine Marchande
Montoir - Gijon : Traité ratifié, ligne prête à démarrer

Actualité

Montoir - Gijon : Traité ratifié, ligne prête à démarrer

Marine Marchande

C'est bien en septembre que Louis Dreyfus Armateurs et Grimaldi ouvriront leur autoroute de la mer entre Montoir-de-Bretagne, près de Saint-Nazaire, et Gijon, en Espagne. Faisant l'objet d'un traité entre la France et l'Espagne, cette liaison maritime nécessitait une ratification par les parlements des deux pays. Ne manquait plus qu'un feu vert hexagonal, obtenu avec la parution d'un décret entérinant l'accord, texte paru ce week-end au Journal Officiel. L'ensemble des démarches administratives et législatives est désormais terminé, permettant aux opérateurs de démarrer leur activité. La saison estivale n'étant pas considérée comme optimale pour un lancement, LDA et Grimaldi, qui exploiteront la ligne transgascogne sein de la société GLD Atlantique, ont décidé de débuter le service en septembre. Pour l'heure, le choix du ferry (et du pavillon sous lequel il sera armé) n'a pas été officialisé. GLD ATlantique prévoit trois allers-retours hebdomadaires au démarrage puis une augmentation de la rotation (sept départs) visant à un transfert plus important des camions de la route vers la mer. « L'objectif de cette autoroute de la mer est de désengorger les axes routiers transpyrénéens (notamment la Nationale 10) et de réduire l'impact environnemental du transport de fret en proposant un transfert des camions de la route vers la mer. Ce concept de report modal s'inscrit dans les objectifs du Grenelle de l'Environnement décidé par Jean-Louis Borloo. La France s'est en effet fixé comme objectif de faire évoluer la part du fret non routier de 14% à 25% d'ici 2020 », rappelle LDA.
Outre cette liaison, le décret entérine également la création d'une seconde autoroute de la mer, elle-aussi incluse dans le traité signé en 2009 par les deux pays. Cette ligne desservira Le Havre - Montoir et Vigo. Destinées à reporter sur des bateaux une partie des camions qui transitent le long de la façade atlantique, ces ADM bénéficieront chacune, de la part des Etats français et espagnol, d'une aide de 30 millions d'euros sur 4 ans (une convention d'une durée de 7 ans ayant été signée avec les opérateurs). Le projet, baptisé « Fres Mos » (France España Motorways of the Seas ») est l'un des 22 dossiers sélectionnés cette année par la Commission européenne dans le cadre du programme Marco Polo. Il bénéficiera à ce titre d'un financement communautaire de 4 millions d'euros.

Louis Dreyfus Armateurs Port de Nantes Saint-Nazaire