Vie Portuaire
Montoir : Premier transbordement de GNL entre deux méthaniers

Actualité

Montoir : Premier transbordement de GNL entre deux méthaniers

Vie Portuaire

Comme nous l’annoncions fin juillet, le terminal méthanier Elengy de Montoir-de-Bretagne, près de Saint-Nazaire, a réalisé le 7 août un transbordement de gaz naturel liquéfié directement entre deux navires. Une première pour le site ligérien du groupe GDF Suez, qui entend ainsi diversifier son activité en proposant de nouvelles solutions de transport à ses clients. Ce procédé permet, ainsi, de répartir les cargaisons vers plusieurs destinations et ainsi optimiser les trajets des navires en utilisant le terminal comme un hub. Une opération rendue possible à Montoir grâce à la présence de deux postes à quai dotés d’équipements permettant le transbordement de GNL d’un méthanier à l’autre.

 

 

Le Ben Badis et le Gemini à Montoir (© : GPMNSN - ANDRE BOCQUEL)

Le Ben Badis et le Gemini à Montoir (© : GPMNSN - ANDRE BOCQUEL)

 

 

Pour sa première opération de ce type, Elengy a accueilli les méthaniers Ben Badis et Gemini, dont les capacités sont de 177.000 et 126.000 m3. Le second a embarqué du GNL  contenu dans le premier au cours d’une escale de 48 heures. «  Les deux navires amarrés chacun à un appontement étaient tous deux connectés à des bras de transfert articulés. Le service de transbordement utilise des canalisations reliant directement les deux appontements, le GNL transféré n'étant ainsi ni mélangé, ni stocké dans les réservoirs du terminal », explique Elengy et le Grand Port Maritime de Nantes Saint-Nazaire. Ceux-ci rappellent que, si de telles opérations de transbordement peuvent être effectuées sur rade, en mer, elles sont alors soumises aux aléas climatiques. Or le terminal Montoir-de-Bretagne bénéficie à la fois des conditions météorologiques et nautiques favorables de Nantes Saint-Nazaire Port (port protégé de la houle, niveau réduit de brumes, épisodes venteux prévisibles et rapidement évacués, chenal d'accès permettant l'accueil simultané de deux méthaniers…), d'un haut niveau de prestations portuaires et d’infrastructures GNL éprouvées. Ce transbordement a, ainsi, pu être réalisé dans les meilleures conditions de fiabilité et de sécurité.

 

Alors que d’autres transbordements sont à l’étude, plusieurs clients d’Elengy s’étant montrés intéressés par le concept, la société française entend se positionner sur ce nouveau marché, qui devrait croître significativement dans les prochaines années avec l’exploitation de champs gaziers en arctique.  Une source de diversification importante pour Montoir qui, à l’instar des autres terminaux méthaniers, tourne actuellement au ralenti en raison d’une conjoncture difficile sur le marché du GNL.

   

Engie (ex-GDF Suez)