Marine Marchande
Morbihan : les transports vers les îles réduits au minimum

Actualité

Morbihan : les transports vers les îles réduits au minimum

Marine Marchande

Les insulaires bellilois s’interrogent sur la mise en place de la régulation des transports qui prend effet demain mercredi 18 mars avec deux rotations jour. La compagnie Océane fait suite aux dernières recommandations gouvernementales en accord avec le conseil régional de Bretagne liées au Coronavirus. Pour la liaison Belle Ile-Quiberon : deux rotations/jour avec un départ à 9 h 30 et 16 h 30 de Quiberon et 7 h 30 et 15 h de Le Palais et 150 places à bord.

« Nous avons une frontière naturelle »

Cette nouvelle organisation amenait des réactions des insulaires devant les bureaux de la compagnie, ouverts 30 mn avant les départs. « Les mairies de l’île sont fermées, ici on régule l’accès aux guichets et dans les magasins. Chacun se confine. Nous avons une frontière naturelle. Il était simple d’appliquer le confinement dès dimanche ou à défaut le faire le plus rapidement possible. Or là on attend encore mercredi », s’indignait Jérôme, Bangorins. Corinne, habitante de Locmaria, attendait une nouvelle réservation pour le suivi de son cancer.

Limitation également vers les autres îles du Morbihan. Pour la liaison Lorient île de Groix : deux rotations/jour et une le dimanche : 9 h 45, 18 h 15 de Lorient et 7 h 30 et 16 h de Groix. Le dimanche : 17 h de Lorient et 10 h de Groix.

Pour la liaison Quiberon-Houat et Hoëdic, une rotation quotidienne : 7 h 25 d’Hoëdic pour Quiberon via Houat, 8 h d’Houat pour Quiberon et 12 h de Quiberon pour Houat et Hoëdic et 12 h 55 d’Houat pour Hoëdic.

Nombre de places limité

Les places seront limitées à 100 pour Le Breizh Nevez 1 (Groix), 150 sur le Bangor (Belle-Ile) et 100 sur le Melvan (Houat et Hoedic). Un ordre de priorité pour les passagers est établi comme suit : les personnels de santé, des services publics, puis, les insulaires et les abonnés dont le motif de déplacement l’impose. Un ordre de priorité véhicule est établi : les ambulances et VSL, les camions de première nécessité, les véhicules de service public, puis les insulaires et les abonnés dont le motif de déplacement l’impose selon de l’article 1 du décret du 16 mars 2020

Un article de la rédaction du Télégramme

 

Coronavirus | Toute l'actualité Covid-19 dans le secteur maritime