Marine Marchande
Mouvement social chez Brittany Ferries

Actualité

Mouvement social chez Brittany Ferries

Marine Marchande

Depuis mercredi dernier, une partie des personnels de Brittany Ferries, soutenus par la CFDT et la CGT, réclame une revalorisation du système catégoriel des marins. lundi, les élus du comité d'entreprise de la compagnie ont demandé que se déroule un CE extraordinaire, qui doit légalement se tenir sous 7 jours. « Nous multiplions les démarches pour décoincer la situation. Nous attendons la réponde de la direction sur le CE extraordinaire et, si l'attitude n'est pas constructive, le mouvement pourrait se poursuivre et même se durcir », explique un responsable syndical. D'ici là, la CGT et la CFDT ont obtenu une réunion, en fin de semaine, avec le directeur de l'Établissement national des invalides de la marine (ENIM), qui constitue le régime de sécurité sociale commun à tous les navigants professionnels français du commerce de la pêche et de la plaisance.
En attendant l'issue de ces réunions, les perturbations sur le trafic maritime de Brittany Ferries ont cessé. La semaine dernière, des retards à l'appareillage avaient été enregistrés à Ouistreham, Cherbourg ou encore Saint-Malo, les points de vente à bord des navires étant fermés. « Ces actions avaient pour but de montrer à la direction qu'elle ne pouvait pas faire l'économie du volet social. Les personnels ne sont pas une denrée à exploiter ». Hier, au siège de la compagnie bretonne, à Roscoff, on ne souhaitait pas commenter le conflit.

Brittany Ferries