Vie Portuaire
MSC Croisières arrête ses escales à Toulon, qui mise sur RCCL

Actualité

MSC Croisières arrête ses escales à Toulon, qui mise sur RCCL

Vie Portuaire

Le MSC Lirica devrait, le 31 octobre, être le dernier paquebot de MSC Croisières à faire escale à Toulon. La compagnie italo-suisse concentre en effet ses navires sur Marseille, où elle est co-gestionnaire, avec Costa Croisières et Louis Cruises d'un terminal. Cela faisait deux ans que MSC côtoyait le port varois, où elle avait même, en 2009, positionné le MSC Melody en tête de ligne. Pour Toulon, le départ de l'armateur signifie des retombées économiques en moins. Mais, à la Chambre de Commerce et d'Industrie, gestionnaire du port, on relativise les conséquences de ce départ. : « MSC s'est engagé sur un million de passagers à Marseille et c'est normal qu'ils y retournent. Nous, on va essayer de faire pareil avec Royal Caribbean Cruise Line : les fidéliser en les faisant investir dans le développement de nos infrastructures, via le schéma directeur conduit par le syndicat mixte. Si c'était la RCCL qui avait annoncé son départ, là, oui, on aurait été inquiet. Mais MSC, c'était de la " cueillette ", pas la construction d'un avenir solide », explique dans les colonnes de nos confrères de Var Matin Antoine Breschi, directeur général de la CCI.
Si les escales régulières s'arrêtent, les navires de MSC seront, sans nul doute, amenés à côtoyer les quais de Toulon/La Seyne à l'avenir. Régulièrement, le coup de Mistral ou les mouvements sociaux à Marseille imposent, en effet, un déroutement des paquebots vers le port du Levant.
Quant- à RCCL, l'armateur américain a programmé en 2010 une cinquantaine d'escale à La Seyne-sur-Mer, représentant un afflux de 150.000 passagers.

Le Navigator of the Seas à La Seyne (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Navigator of the Seas à La Seyne (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Ports de Toulon & Seyne-sur-Mer