Construction Navale
MSC Europa : Saint-Nazaire va expérimenter une pile à combustible au GNL

Actualité

MSC Europa : Saint-Nazaire va expérimenter une pile à combustible au GNL

Construction Navale
Croisières et Voyages

Le lancement le 31 octobre de la réalisation du MSC Europa, premier paquebot fonctionnant au gaz naturel liquéfié produit par les Chantiers de l’Atlantique et destiné à MSC Cruises, a été l’occasion pour le constructeur français et la compagnie italo-suisse d’annoncer qu’ils avaient décidé d’expérimenter sur ce navire une nouvelle technologie destinée à réduire encore les émissions de gaz à effet de serre. De ce point de vue, le GNL va déjà permettre, en plus de traiter les émissions polluantes (SOx, NOX et particules fines) de diminuer de 20% les rejets de CO2 par rapport à un carburant classique.

L’idée est maintenant d’augmenter sensiblement ces gains en combinant ce type de propulsion avec une pile à combustible développée par CEA Tech et fonctionnant elle-aussi au GNL. Ce qui sera une première. En effet, si des piles à combustible ont déjà été développées, il s’agit pour l’heure de technologies à basse température de type PEMFC (Proton Exchange Membrane Fuel Cell) fonctionnant pour l’essentiel à l’hydrogène. Ce dernier est en fait la solution idéale pour l’environnement, car l’hydrogène peut dans une pile à combustible créer de l’énergie avec pour seuls rejets de l’eau et de l’oxygène. Mais il y a d’importantes contraintes, à commencer par le volume nécessaire pour obtenir la même énergie et la même autonomie. «  Le volume de stockage nécessaire est de l’ordre de sept fois celui des carburants actuels, contre deux à trois fois pour le GNL par rapport au fuel ou au gasoil. Ce n’est évidemment pas sans poser problème car l’une des grandes questions

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire MSC Cruises | Toute l'actualité de la compagnie de croisière et de ses paquebots