Construction Navale
MSC Fantasia : La construction navale française livre sa plus belle vitrine

Actualité

MSC Fantasia : La construction navale française livre sa plus belle vitrine

Construction Navale

« Chapeau aux gens qui ont réalisé ce navire ». Ces paroles sont de Guliano Bossi, commandant du paquebot MSC Fantasia, qui a quitté hier les chantiers de Saint-Nazaire pour sa croisière inaugurale. De fait, les milliers de salariés qui ont oeuvré, durant deux ans, à la réalisation de ce nouveau géant peuvent être fiers. Annoncé depuis longtemps comme « le plus beau paquebot du monde » par Pierfrancesco Vago, le patron de MSC Cruises, ce navire est, objectivement, une superbe réussite. Avant de vous le faire découvrir demain, dans ses moindres détails, on peut retenir que le design et la décoration de cette unité de 133.500 tonneaux et 1637 cabines sont exceptionnels. La niveau de finition est également impressionnant et se hisse aux meilleurs standards du genre, y compris ceux du Queen Mary 2, livré ici même il y a cinq ans. « C'est de la haute couture. On n'a jamais fait aussi beau », confie Jacques Hardelay. Pour le directeur général de STX France : « Il faut vraiment féliciter les équipes dont l'énergie, le professionnalisme et la motivation ont permis de réaliser le rêve de MSC ».

Le MSC Fantasia (© : MSC CRUISES)
Le MSC Fantasia (© : MSC CRUISES)



Le théâtre du Fantasia (© : MSC CRUISES)
Le théâtre du Fantasia (© : MSC CRUISES)



Suite du MSC Yacht Club (© : MSC CRUISES)
Suite du MSC Yacht Club (© : MSC CRUISES)



L'atrium du Fantasia (© : MSC CRUISES)
L'atrium du Fantasia (© : MSC CRUISES)

550 millions d'euros pour un temple flottant de l'élégance

Plus de 20.000 m² d'espaces publics, 8 restaurants, 15 bars, trois piscines dont une couverte, un magnifique centre de remise en forme (Aurea Spa), une zone VIP (MSC Yacht Club) avec 99 cabines et espaces privatifs... D'un coût de 550 millions d'euros, le MSC Fantasia compte également de nombreux équipements, dont un théâtre de 1700 places, un casino, une discothèque, un simulateur de grand prix automobile ou encore un cinéma en quatre dimensions. Mais ce qui impressionne surtout, sur ce navire, c'est le luxe et le bon goût des espaces publics. La décoration est raffinée, somptueuse même, mais sans être clinquante. Face à ses concurrents, MSC a voulu un bateau « élégant pour un public européen ». Pas question donc de se croire à Las Vegas ou de miser sur l'effet « waouh » comme d'autres compagnies, qui cherchent à surprendre les passagers avec des décors flamboyants. « Ce nouveau navire révolutionne le paysage des paquebots de croisière, tant ses dimensions et prestations sont exceptionnelles. Le MSC Fantasia se distingue notamment par des innovations en faveur de la protection de l'environnement, ainsi que par le prestige et le raffinement de son architecture d'intérieur. Ce navire saura séduire chacun de ses hôtes. Certes, le MSC Fantasia leur fera découvrir de nouveaux horizons. Il est également une destination de rêve en soi grâce à toutes les nouveautés introduites sur le navire amiral telles que le MSC Yacht Club et le MSC Aurea Spa ainsi que la diversité des activités et des divertissements proposés à bord. C'est sans nul doute ce qui en fait le plus beau navire au monde », affirme Pierfrancesco Vago.

Hier, lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)
Hier, lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)

Hier, lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)
Hier, lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)

Hier, lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)
Hier, lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)

De Catherine Lara à Patrick Juvet : Un parterre de célébrités à bord

C'est hier, vers midi, que la cérémonie de changement de pavillon s'est déroulée. Devant les officiers du paquebot et la famille Aponte, le drapeau français a été remplacé par le pavillon panaméen, le navire étant immatriculé à Panama. Du haut de ses 4 ans, Asya Aponte, petite fille de Rafaela et Gianluigi Aponte (président du groupe MSC) a, en sa qualité de marraine, coupé le ruban qui a libéré la traditionnelle bouteille de champagne venant se briser sur la proue. Si la cérémonie s'est faite dans la discrétion, des centaines de passagers observaient la scène depuis les balcons et ponts extérieurs du Fantasia. En effet, pour la première fois, un bateau quittant les chantiers nazairiens s'en est allé avec le plein de passagers. Plus de 3000 croisiéristes ont embarqué mardi et hier pour une traversée exceptionnelle, prolongeant la tournée des artistes d' « Age tendre et Tête de bois ». Affrété entre Saint-Nazaire et Marseille par le voyagiste belge Atout Coeur, le MSC Fantasia va voir se produire, durant une semaine, un parterre de célébrités des années 70 et 80. Catherine Lara, Annie Cordy, Herbert Léonard, Michèle Torr, Claude Barzotti et autres Patrick Juvet sont à bord pour la plus grande joie d'un public de fans constitué essentiellement de séniors. Français et belges, ces passagers effectuent, pour beaucoup, leur première croisière. Venus de la région de Valencienne, Jean et Louisette découvrent, à l'âge de 80 ans, les fastes d'un paquebot. Après une première nuit à bord, ils se disent très satisfaits. « C'était l'occasion de tester, d'autant que le prix est raisonnable. Nous sommes très heureux. Le bateau est très beau, la chambre est impeccable, la nourriture est très bonne, le personnel très compétent et gentil », soulignent les époux nordistes. Même son de cloche chez Henriette. Cette habitante de la Loire Atlantique, habituée des croisières, a suivi la construction du Fantasia, qui se déroulait à quelques kilomètres de chez elle. « C'est magique de voir tout le travail qui a été fait pour réaliser ce bateau. C'est phénoménal et grandiose. Les gens des chantiers ont vraiment fait quelque chose d'extraordinaire. Nous avons de la chance d'avoir encore cette industrie en France et je suis fière que les gens comme moi, qui font des croisières, font que de nouveaux bateaux soient commandés ».

Le MSC Fantasia quittant Saint-Nazaire (© : PHILIP PLISSON)
Le MSC Fantasia quittant Saint-Nazaire (© : PHILIP PLISSON)

Trois à cinq autres paquebots à construire pour MSC

Après la livraison du Fantasia, la « romance », pas toujours simple mais durable, entre Saint-Nazaire et la compagnie italienne va se poursuivre. D'abord avec la livraison du sistership du Fantasia, le MSC Splendida, dont le départ est prévu en juin. Viendra ensuite le Magnifica (1275 cabines), dont la construction va bon train en vue de sa livraison dans un an tout juste. Ensuite, MSC compte entrer en flotte deux autres unités de 1275 cabines. Annoncée en août dernier, la commande des Meraviglia et Favolosa est en attente de confirmation, MSC Cruises souhaitant voir baisser les prix proposés par STX. Sans compter ces deux bateaux, en décembre 2009, la compagnie alignera 12 paquebots, dont 10 construits par les ex-Chantiers de l'Atlantique. En dehors des Armonia et Sinfonia, rachetés après la faillite de Festival Cruises ; les Lirica, Opera, Musica, Orchestra, Poesia, Fantasia, Splendida et Magnifica représenteront un investissement d'environ 3.5 milliards d'euros. Avec ce gigantesque plan de construction, MSC souhaite devenir le leader européen de la croisière. En 2012, avec l'arrivée des Meraviglia et Favolosa, l'armateur pourrait afficher une capacité de 1.4 millions de passagers par an.
Avant cela, la compagnie a désormais les yeux tournés vers Naples, où le Fantasia sera officiellement baptisé, en grande pompe, par Sofia Loren. Ce sera le 18 décembre.
______________________________________________

Nous remercions Philip Plisson pour ses photographies réalisées hier lors du départ du Fantasia.

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire