Construction Navale
MSC Grandiosa : Saint-Nazaire met en chantier son 3ème plus gros paquebot

Actualité

MSC Grandiosa : Saint-Nazaire met en chantier son 3ème plus gros paquebot

Construction Navale

Avec une jauge revue à la hausse, soit 181.000 GT au lieu des 177.100 initialement annoncés, c’est le troisième plus gros paquebot de l'histoire des chantiers nazairiens. Hier, STX France a procédé à la découpe de la première tôle du « G34 », qui sera baptisé MSC Grandiosa, a annoncé son armateur, la compagnie italo-suisse MSC Cruises. Ce mastodonte de 331 mètres de long pour 43 mètres de large comptera environ 2450 cabines, avec une capacité maximale de de 6334 passagers. Sa mise en service est prévue en novembre 2019. Il sera alors le 6ème ou 7ème plus gros bateau de croisière du monde (*).

Le MSC Grandiosa est le premier de la série « Meraviglia-Plus », avec pour le moment deux unités commandées, la seconde (H34) devant être livrée en novembre 2020. Il s’agit d’une version agrandie du MSC Meraviglia (E34) et du MSC Bellissima (F34), navires de 316 mètres, 167.600 GT et 2246 cabines. Le premier a été livré en mai dernier par Saint-Nazaire (voir notre reportage sur ce navire). Quant au second, son assemblage a débuté il y a quelques semaines et l’armateur a profité de la découpe de la première tôle du G34 pour organiser, juste après, la traditionnelle cérémonie des pièces sur le MSC Bellissima. Celui-ci sera achevé en mars 2019, le MSC Grandiosa allant donc suivre seulement 7 mois plus tard, la mise en service chez MSC de deux paquebots neufs la même année constituant une première.

 

Cérémonie de découpe de la première tôle du G34 (© : BERNARD BIGER - 

Cérémonie de découpe de la première tôle du G34 (© : BERNARD BIGER - STX FRANCE)

 

 

Cérémonie des pièces sur le F34  (© : BERNARD BIGER - 

Cérémonie des pièces sur le F34  (© : BERNARD BIGER - STX FRANCE)

Cérémonie des pièces sur le F34  (© : MSC CRUISES

Cérémonie des pièces sur le F34  (© : MSC CRUISES)

Le F34 en cours d'assemblage (© : BERNARD BIGER - 

Le F34 en cours d'assemblage (© : BERNARD BIGER - STX FRANCE)

 

Laurent Castaing, directeur général de STX France, s'est félicité de ce double-évènement qu’il considère très symbolique  : « En célébrant une découpe de première tôle puis une mise sur cale dans la même journée, nous vivons une expérience inédite qui marque l’entrée dans une nouvelle ère, à la fois pour notre client et pour notre chantier : pour MSC Croisières, c’est la concrétisation d’un plan d’investissement hors norme qui le hisse dans les 3 plus grands acteurs mondiaux du marché de la croisière ; pour nous, c’est l’illustration de la très bonne santé de notre carnet de commandes qui nous conduit à livrer 2 navires par an jusqu’en 2022. Nous sommes partenaires d’un même cercle vertueux où audace et performance de chacun profitent à l’autre ».

 

Le MSC Meraviglia (© : BERNARD BIGER - 

Le MSC Meraviglia (© : BERNARD BIGER - STX FRANCE)

 

Après avoir fait construire 10 paquebots à Saint-Nazaire entre 2003 et 2013, MSC a donc rempilé avec un nouveau quatuor dans le cadre du projet Vista, qui représente un investissement de 3.1 milliards d’euros. Dans le même temps, deux autres navires sont en construction chez Fincantieri en Italie, les MSC Seaside et MSC Seaview (323 mètres, 154.000 GT, 2066 cabines), le premier allant être livré dans deux semaines et le second en juin 2018. Ces six paquebots de très grande taille vont permettre à la compagnie de doubler sa capacité d’ici la fin 2020. Et ce n’est pas fini puisque les discussions se poursuivent avec Saint-Nazaire en vue de signer la commande d’une nouvelle série de quatre bateaux encore plus imposants. Il s’agit du projet World Class, portant sur des mastodontes de 200.000 GT et 2750 cabines dotés d’une propulsion fonctionnant au gaz naturel liquéfié. Totalisant un investissement de 4.5 milliards d’euros, ces paquebots sont prévus pour être livrés en 2022, 2024, 2025 et 2026. Après la signature d’une lettre d’intention au printemps dernier, la commande ferme est attendue dans les mois qui viennent.

 

Le projet World Class (© : STX FRANCE

Le projet World Class (© : STX FRANCE)

 

En plus de MSC, on rappellera que le carnet de commandes des chantiers nazairiens comprend également six paquebots pour le groupe américain RCCL : Le Symphony of the Seas (365 mètres, environ 230.000 GT et 2750 cabines), connu chez STX France sous le numéro de coque B34. En achèvement à flot, il sera livré en mars prochain à la compagnie Royal Caribbean International. Un autre navire du même type, le C34, sortira de l’estuaire de la Loire en 2021. Parallèlement, Saint-Nazaire va construire au moins quatre unités haut de gamme de 306 mètres, 129.500 GT et 1467 cabines pour Celebrity Cruises, autre filiale de RCCL. En cours d’assemblage, la tête de série, le Celebrity Edge (J34), sera mise à l’eau en janvier et livrée à l’automne 2018. Suivront les K34, L34 et M34 début 2020, à l’automne 2021 et à l’automne 2022.

Enfin, deux sous-stations électriques destinées à des champs éoliens offshore en Europe du nord complètent le plan de charge. Le P34 et Q34 seront livrés début 2018.

(*) Après l’Oasis of the Seas, l’Allure of the Seas, l’Harmony of the Seas, le Symphony of the Seas (225 à 230.000 GT), le Costa Smeralda (183.900 GT) et probablement son cousin l’AIDAnova (plus de 180.000 GT annoncés).

 

Chantiers de l'Atlantique (ex-STX France) MSC Cruises