Disp POPIN non abonne!
Construction Navale

Actualité

MSC : Le Bellissima à l’eau, le Grandiosa en assemblage et le Virtuosa en construction

Construction Navale
Croisières et Voyages

Tôt ce vendredi, le MSC Bellissima a quitté la forme de construction des chantiers de Saint-Nazaire pour être remorqué au bassin C, où son achèvement va se poursuivre. Sistership du MSC Meraviglia, livré en mai 2017 par STX France, le navire a été mis à l’eau hier à l’occasion d’une triple cérémonie historique. Pour la première fois, en effet, un armateur a célébré simultanément à Saint-Nazaire, en plus de l’annonce d’une commande record de trois nouveaux paquebots que Mer et Marine révélait dès hier matin, trois étapes de construction pour trois de ses différents navires. Car en plus de la mise à l’eau du Bellissima, connu à Saint-Nazaire selon son numéro de coque, le F34, MSC Cruises avait aussi organisé la cérémonie des pièces du futur Grandiosa (G34), marquant le début de sa phase d’assemblage, ainsi que la découpe de la première tôle du navire suivant, qui sera baptisé Virtuosa (H34).

Livrable en février 2019, le MSC Bellissima mesure comme son ainé 315.8 mètres de long pour 43 mètres de large. Sa jauge atteindra 167.600 GT de jauge et il comptera 2246 cabines.

 

 

Le MSC Bellissima ce matin dans le bassin C (

Le MSC Bellissima ce matin dans le bassin C (©  BERNARD BIGER - STX FRANCE)

 

 

Lors des cérémonie hier, en présence de Bruno Lemaire (

Lors des cérémonie hier, en présence de Bruno Lemaire (©  BERNARD BIGER - STX FRANCE)

Cérémonie de mise à l'eau du MSC Bellissima (

Cérémonie de mise à l'eau du MSC Bellissima (©  BERNARD BIGER - STX FRANCE)

 

Cérémonie des pièces du MSC Grandiosa (

Cérémonie des pièces du MSC Grandiosa (©  BERNARD BIGER - STX FRANCE)

 

Les deux navires suivants seront une version agrandie, dite « Meraviglia Plus », avec en leur centre une section supplémentaire de près de 16 mètres. Cela portera leur longueur à 331 mètres et la jauge à 181.000 GT, pour un total de 2444 cabines. Le MSC Grandiosa sortira dès octobre 2019. Le délai d’assemblage de la coque, déjà record pour le MSC Bellissima (7 mois), sera encore réduit d’un mois. Pour y parvenir, le chantier s’appuie sur l’extension de son aire de pré-montage, l’optimisation de sa fabrication des blocs déjà opérée sur le F34 (constitué de 48 blocs au lieu de 50 pour son aîné), ainsi que la sous-traitance d’une section au chantier polonais Crist. Longue de 125 mètres pour un poids de 6000 tonnes, cette structure, qui accueillera des compartiments machines, est arrivée dans l’estuaire de la Loire et rejoindra demain la cale de construction de STX France, où une vingtaine de blocs du G34 sont déjà prêts et seront en place d’ici la fin juillet. Le navire sera alors déjà pour moitié assemblé en vue d'une mise à l'eau en décembre/janvier.

Le même montage industriel prévaudra pour les prochains paquebots, à commencer par le futur MSC Virtuosa, dont la mise en service est programmée en octobre 2020.

 

Signature de la commande en présence de Bruno Lemaire (

Signature de la commande en présence de Bruno Lemaire (©  MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

La commande d’une cinquième unité de la classe Meraviglia a été annoncée hier, en présence du ministre de l'Economie, Bruno Lemaire. ce navire, basé sur la plateforme agrandie des G34 et H34, présentera la particularité d’adopter une propulsion fonctionnant au gaz naturel liquéfié (GNL). Ce cinquième Meraviglia, qui porte le numéro V34, est livrable en mai 2023. Sa construction est une réelle surprise et a été rendue possible grâce aux investissements consentis dans l’extension du chantier, qui accroissent les capacités de production.

En plus du V34, MSC Cruises a dans le même temps signé la commande ferme des deux premiers paquebots de nouvelle génération de la classe World. Des unités d’environ 200.000 GT et 2750 cabines qui navigueront elles aussi au GNL. La tête de série, le W34, entrera en flotte en mai 2022. Son premier sistership (X34) suivra en mai 2024. Deux autres sont ensuite prévus (Y34 et Z34) au printemps 2025 et au printemps 2026.

 

Les futurs navires de la classe World (

Les futurs navires de la classe World (©  BERNARD BIGER - STX FRANCE)

 

Représentant 28 millions d’heures de travail, soit plus de 3000 emplois sur quatre ans et demi, la commande groupée des V34, W34 et X34 s’élève à 3.4 milliards de dollars, soit le plus important contrat de l’histoire des chantiers nazairiens. Elle conforte MSC Cruises comme premier client du constructeur français, qui a livré à l’armateur italo-suisse, depuis 2003, pas moins de 13 paquebots. Avec les 8 autres prévus d’ici 2026, cela représentera en tout un investissement de plus de 14 milliards d’euros, dont 8.5 pour les 5 Meraviglia et 4 World.

 

Chantiers de l'Atlantique (ex-STX France)