Construction Navale
MSC Meraviglia : Un nouveau géant prend la mer à Saint-Nazaire
ABONNÉS

Actualité

MSC Meraviglia : Un nouveau géant prend la mer à Saint-Nazaire

Construction Navale

Encore un bel objet de fierté pour les milliers de salariés et sous-traitants de STX France. Le nouveau fleuron de la compagnie italo-suisse MSC Cruises a débuté hier ses premiers essais en mer. Moins de deux ans après le début de sa construction, l’imposant paquebot a appareillé du chantier de Saint-Nazaire au petit matin et va, jusqu’à dimanche, évoluer au large de Belle-Ile. Systèmes de navigation, de propulsion et de sécurité seront notamment testés durant cette première campagne, à laquelle participent plus de 350 personnes. Une seconde sortie est prévue fin avril pour finaliser les mises au point.

Livrable fin mai, le MSC Meraviglia (E34), qui sera baptisé le 3 juin au Havre puis exploité en Méditerranée avec notamment Marseille comme tête de ligne, a vu sa première tôle découpée en avril 2015 et sa mise à l’eau intervenir en septembre dernier. Plus gros paquebot réalisé jusqu’ici pour MSC Cruises, ce navire prototype de 315.8 mètres de long pour 43 mètres de large affiche une jauge de 167.600 GT. Il comptera 2246 cabines, pour une capacité maximale de 5714 passagers, servis par 1536 membres d’équipage.

 

Le MSC Meraviglia partant pour ses premiers essais en mer (© : BERNARD BIGER - STX FRANCE)

Le MSC Meraviglia partant pour ses premiers essais en mer (© : BERNARD BIGER - STX FRANCE)

 

 

Le MSC Meraviglia partant pour ses premiers essais en mer (© : BERNARD BIGER - STX FRANCE)

Le MSC Meraviglia partant pour ses premiers essais en mer (© : BERNARD BIGER - STX FRANCE)

Premier d’une nouvelle série

Un second navire du même type, le MSC Bellissima (F34), a vu sa fabrication débuter en novembre dernier en vue d’une livraison en février 2019. Suivront dès la fin 2019, puis en 2020, deux unités agrandies, qui recevront en leur centre une section supplémentaire d’une quinzaine de mètres. La longueur des futurs G34 et H34 passera, ainsi, à 331 mètres, pour une jauge de 177.100 GT et un total de 2444 cabines.

Ces bateaux ne sont même pas encore mis en chantier que MSC Cruises travaille déjà avec STX France sur l’après-Vista puisque la compagnie a signé en avril 2016 une lettre d’intention portant sur une nouvelle série de quatre navires encore plus grands et dotés d’une propulsion fonctionnant au gaz naturel liquéfié. Les World Class auront une jauge d’environ 200.000 GT et compteront autour de 2750 cabines. Quatre exemplaires sont prévus, avec des livraisons en 2022, 2024, 2025 et 2026.

 

Le Symphony of the Seas en cours d'assemblage (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Symphony of the Seas en cours d'assemblage (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Six autres paquebots pour le groupe RCCL

En plus de MSC Cruises, STX France travaille également pour deux filiales de l’armateur américain RCCL. Le Symphony of the Seas (B34), qui n’est autre que le sistership de l’Harmony of the Seas, détenant depuis sa livraison en mai 2016 le titre de plus gros paquebot du monde (362 mètres, 227.700 GT, 2750 cabines), est en cours d’assemblage. Il sera mis à l’eau en juin et livré en avril 2018 à Royal Caribbean International, compagnie pour laquelle STX France achèvera en 2021 un navire encore plus gros.

Dans le même temps, les chantiers français travaillent sur la nouvelle série de paquebots de Celebrity Cruises, autre filiale de RCCL. Premier de cette classe, le Celebrity Edge (J34), une unité de 129.500 GT et 1467 cabines, sera mis sur cale cet été et entrera en service en décembre 2018. Il sera suivi par trois sisterships (K34, L34, M34), livrables début 2020, à l’automne 2021 et à l’automne 2022.

 

 

Chantiers de l'Atlantique (ex-STX France) MSC Cruises