Vie Portuaire
MSC remporte le terminal conteneurs de Douala

Actualité

MSC remporte le terminal conteneurs de Douala

Vie Portuaire

La décision est tombée le 16 septembre. Terminal Investment Link, filiale de l’armement suisse MSC, a remporté la concession du terminal à conteneurs de Douala à compter du 1er janvier 2020. Un article d'Hervé Deiss de Ports et Corridors

L’affaire a défrayé la chronique en début d’année quand la direction du port a décidé d’éloigner des prétendants à la concession du terminal de Douala le groupe français Bolloré. Ce dernier était gestionnaire du terminal depuis 2015. Après des procédures judiciaires et le report de la décision c’est finalement la filiale luxembourgeoise de l’armement suisse MSC qui a remporté le marché. Terminal Investment Limited est désormais le futur exploitant de ce terminal, a annoncé le directeur général du port de Douala, Cyrus Ngo’o. Le communiqué de la direction générale du port camerounais indique que cette concession vise à la rénovation, la modernisation, l’exploitation et la maintenance du terminal. TIL fera son entrée sur le marché camerounais le 1er janvier 2020.

La filiale de MSC confirme ainsi sa présence dans le marché de l’Afrique de l’ouest. TIL est concessionnaire du terminal de San Pedro, en Côte d’Ivoire et de Lomé au Togo. Le groupe a réussi à porter le port togolais dans le cercle des ports millionnaires en 2018 après des travaux et des efforts de modernisation pour faire de ce terminal un hub.

Le terminal à conteneurs de Douala joue un rôle majeur pour l’exportation de cacao et de bois du Cameroun. Port d’estuaire, il souffre de la faiblesse de son tirant d’eau. Depuis plusieurs mois, un projet d’approfondissement du chenal du port est à l’étude. Douala est aussi une porte d’entrée du corridor vers le Tchad et la République de Centrafrique. L’ouverture du port de Kribi et de son terminal à conteneurs, concédé à un consortium mené par le groupe Bolloré, avec un tirant d’eau plus important pourrait s’inscrire en concurrent de celui de Douala, même si le gouvernement de l’époque a déclaré lors du début des travaux que ces deux ports seront complémentaires. Une combinaison que les manutentionnaires suisse et le français devront mettre en œuvre.

 

Mediterranean Shipping Company