Disp POPIN non abonne!
Marine Marchande
MSC Zoe : 270 conteneurs à la dérive en mer du nord

Fil info

MSC Zoe : 270 conteneurs à la dérive en mer du nord

Marine Marchande

Le porte-conteneurs géant MSC Zoe, de l’armement suisse Mediterranean Shipping Company, a perdu quelques 270 boites (le nombre exact est encore incertain) dans la nuit du 1er au 2 janvier. Exploité entre l’Asie et l’Europe, le navire de 395 mètres de long et d’une capacité de 19.200 EVP, ralliait le port allemand de Bremerhaven. C’est peu avant cette escale, alors que le MSC Zoe se trouvait au nord des îles Wadden, aux Pays-Bas, qu’une partie de la cargaison a été perdue lors d'une tempête.

Les autorités allemandes et néerlandaises ont immédiatement alerté les navires évoluant dans le secteur et dépêché des moyens afin de repérer les conteneurs, qui constituent autant de dangers pour navigation.  

Plusieurs dizaines de boites se sont échouées sur les côtes, attirant les curieux mais aussi des pilleurs, les conteneurs abritant de nombreux biens de consommation (jouets, meubles, matériel électronique, vêtements…) Mais il y en avait d’autres qui servaient à transporter des matières dangereuses, dont apparemment quatre conteneurs remplis de barils de peroxyde de dibenzoyle. « Ce produit chimique est principalement employé dans l'industrie des plastiques. Il est très instable, inflammable et sujet à une décomposition rapide et explosive. Les peroxydes ont des effets irritants ou caustiques sur la peau et sur les muqueuses respiratoires et oculaires. Un des quatre conteneurs a été retrouvé sur la côte allemande ; le signalement et les numéros des trois autres sont diffusés avec des recommandations impératives de ne pas les ouvrir et d'alerter les autorités », indique l’association Robin des Bois, qui dénonce cette nouvelle perte de conteneurs. « Les porte-conteneurs du 21ème siècle et de la mondialisation sont malades du gigantisme. Ils perdent chaque année dans leurs traversées des dizaines de milliers de colis. Ils dispersent dans leurs sillages des myriades de biens de consommation brutalement transformés en déchets. Ils contribuent à faire des océans et du littoral des décharges sauvages ».

L’association appelle à prendre des mesures pour éviter les pertes de boites et, si tel est le cas, pouvoir les retrouver rapidement, notamment via la mise en place d’un système de balisage de chaque conteneur.

En attendant, les autorités ont demandé à la population de ne pas s’approcher des conteneurs échoués de peur d’une intoxication ou d’une explosion. L’armateur a quant à lui été mis en demeure de mettre en place un plan de recherche et d’évacuation de la marchandise perdue.