Construction Navale
MTU : le moteur rapide au gaz confirme ses promesses

Actualité

MTU : le moteur rapide au gaz confirme ses promesses

Construction Navale

Il a passé les 3000 heures sur le banc de test de Friedrichshafen. Le nouveau moteur rapide au gaz développé par le groupe allemand MTU (filiale de Rolls-Royce) remplit le cahier des charges qui lui avait été fixé : les performances et le comportement à l’accélération sont comparables à ceux d’un moteur diesel.

Basé sur une architecture diesel classique, le nouveau moteur a été équipé d’un système d’injection de gaz multiple, élément-clé pour atteindre la même réactivité qu’un moteur classique. L’alimentation en gaz se fait par des tuyaux à double-parois.

 

(

(© MTU)

 

MTU travaille d’ores et déjà sur deux projets pilotes. Il s’est s’associé avec les chantiers Damen et l’armement Svitzer pour l'Eco-Tug, un remorqueur propulsé au gaz naturel compressé avec deux moteurs 12V 4000 et qui devrait entrer en opération à Rotterdam en 2017. Un des futurs ferries croisant sur le lac de Constance devrait, quant à lui, recevoir un moteur 8 cylindres 8V 40000 en 2019.

Dès 2018, MTU devrait présenter une gamme de moteurs 16 cylindres, basée sur le moteur 16V 4000 M63, pour des puissances allant de 1500 à 2000 kW.

 

Le projet Eco-Tug fonctionnant au GNC (

Le projet Eco-Tug fonctionnant au GNC (© DAMEN)

Propulsion - Motorisation de navires | Actualités du secteur