Disp POPIN non abonne!
Construction Navale

Actualité

MV Werften lance la construction du Crystal Endeavour

Construction Navale
Croisières et Voyages

Filiale du groupe asiatique Genting Hong Kong, le constructeur allemand MV Werften a débuté la construction de son premier navire de croisière. Stralsund, l’un de ses trois chantiers (avec Wismar et Warnemünde) a procédé le 15 janvier à la découpe de la première tôle du Crystal Endeavour. Il s’agit du premier d’une série de trois navires d’expédition de grand luxe destinés à la compagnie américaine Crystal Cruises, qui appartient également à Genting HK.

Depuis l’annonce de sa commande en mars 2016, son design a sensiblement évolué, le projet initial portant sur une unité de 183 mètres et 25.000 GT.

 

Première vue du projet, au moment de son annonce en 2016 (© : CRYSTAL CRUISES)

Première vue du projet, au moment de son annonce en 2016 (© : CRYSTAL CRUISES)

 

L’an dernier, lorsque sont apparues de nouvelles vues, conformes à la dernière illustration diffusée lundi, on parlait alors d’un navire de 160 mètres, 20.000 GT de jauge et 100 suites, classé PC6 pour pouvoir naviguer en zones polaires. Lundi, de manière assez étonnante, aucune caractéristique technique ou capacité n’a été mentionnée dans la communication de l’armateur comme du chantier.

Initialement prévue à l’été 2018 puis reportée au printemps 2019, la mise en service du Crystal Endeavour est désormais annoncée en 2020 par MV Werften.

Anciennement Nordic Yards, ce groupe a été repris en 2016 par Genting, qui avait acheté l’année précédente un autre chantier allemand, Lloyd-Werft à Bremerhaven. Avec ces acquisitions, le conglomérat asiatique entend développer un outil industriel qui lui permettra de soutenir le plan de développement considérable qu’il a initié dans le secteur de la croisière, où il exploite trois compagnies : Star Cruises, Crystal Cruises et Dream Cruises.

Des investissements très importants ont été consentis dans MV Werften afin de moderniser l’outil industriel des trois chantiers, ou encore créer une usine de fabrication de cabine, qui a été achevée en septembre 2017 dans la région de Wismar. Le groupe a dans le même temps lancé un vaste plan de recrutement, débauché un certain nombre de personnels très qualifiés du secteur et s’attache les compétences de certains grands équipementiers travaillant pour la concurrence.

L’activité de ces chantiers, qui n’ont pas réalisé depuis longtemps de navires à passagers, a repris avec la livraison l’été dernier par Wismar de deux bateaux de croisière fluviaux, les Crystal Bach et Crystal Malher, de 135 mètres de long, 11.4 mètres de large et 100 passagers.

Le plus dur est maintenant à venir avec les unités maritimes. Au-delà du Crystal Endeavour et de ses sisterships, qui représentent un important challenge compte tenu des standards exigés sur le segment du luxe, MV Werften doit relever un challenge encore plus grand pour Star Cruises. Deux paquebots géants de 345 mètres de long, 45 mètres de large, plus de 200.000 GT de jauge et 2500 cabines doivent être construits pour cette compagnie dans le cadre du projet Global, qui pourrait selon les ambitions de Genting et le développement du marché compter à terme jusqu’à 10 unités.

 

Paquebot du projet Global Class (© : STAR CRUISES)

Paquebot du projet Global Class (© : STAR CRUISES)

 

Pour MV Werften, qui n’a aucune expérience en matière de grands paquebots, conduire à bien ce projet sera évidemment particulièrement compliqué. Comme pour les Endeavour, les Global Class sont d’ailleurs eux-aussi en retard. La livraison de la tête de série, initialement prévue en 2019, a été reportée l’an dernier à 2020. Mais la construction, qui devait débuter à Wismar fin 2017, n’a toujours pas été annoncée. Pour de nombreux observateurs, achever en seulement deux ans de tels navires un chantier parfaitement rôdé et tompu à ce type d’exercice parait d’ailleurs irréaliste.

Enfin, concernant les trois paquebots de luxe de 100.000 GT et 1000 passagers du projet Exclusive de Crystal Cruises, on ne parle plus aujourd’hui que du premier, dont la mise en service est renvoyée au mieux à 2022, soit plus de trois ans après la date fixée lors de l’annonce du projet en juillet 2015.

 

Le projet Exlusive (© : CRYSTAL CRUISES)

Le projet Exlusive (© : CRYSTAL CRUISES)

Crystal Cruises