Marine Marchande
MyFerryLink : les Britanniques préconisent de nouveau l’arrêt de l’activité

Actualité

MyFerryLink : les Britanniques préconisent de nouveau l’arrêt de l’activité

Marine Marchande

Ce n’est pas la décision définitive mais ce n’est pas un bon signe pour MyFerryLink. La Competition and Markets Authority (ex-Competition Commission), autorité britannique de la concurrence, vient de rendre son rapport préliminaire dans l’affaire Eurotunnel/MyFerryLink, qui doit être jugée mi-juin. Et comme l’an passé, elle continue de préconiser l’arrêt de l’activité de MyFerryLink en raison du risque d’abus de position dominante du groupe Eurotunnel, auquel appartient la flotte nordiste, menacée de se voir interdire l'accès au port de Douvres.

 

 

Un opérateur maritime de trop ?

 

 

La CMA, qui va donc statuer une deuxième fois en un an, constate qu’ « il n’y a pas eu, sur le marché,  de nature à changer sa position initiale. La croissance du nombre de passagers est plus importante que prévue, mais au moins deux des opérateurs de ferries en activité sur la zone enregistrent toujours d’importantes pertes  ». A côté de MyFerryLink, qui réalise environ 10% du trafic entre Douvres

MyFerryLink